“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Bloodlands sur Canal+ à partir de lundi, intrigue en Irlande du Nord

Mis à jour le 03/05/2021 à 17:16 Publié le 03/05/2021 à 17:00
James Nesbitt. (DR)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Bloodlands sur Canal+ à partir de lundi, intrigue en Irlande du Nord

Canal+ propose à partir de ce lundi soir une petite pépite britannique en quatre épisodes de 52 minutes: Bloodlands.

Outre-Manche, le succès a été tel qu’une deuxième saison a déjà été commandée. De quoi ça parle? Lorsqu’une voiture est repêchée dans un lac dans le Comté de Down en Irlande du Nord, l’inspecteur Tom Brannick voit immédiatement le lien avec une affaire classée qui le concerne personnellement. Quelqu’un semble vouloir forcer la police à rouvrir l’enquête sur une série de disparitions mystérieuses et longtemps classées sans suite. Cette affaire va faire ressurgir un passé sombre et peut-être même menacer une paix fragile...

Nous voilà en pleine Irlande du Nord près de vingt ans après l’accord du Vendredi Saint qui a mis fin au conflit nord-irlandais. Ce thriller captivant explore les thèmes de la paix et de la justice, du conflit et de la vengeance, de l’amour et de la loyauté avec une narration puissante.

Belfast autrement

Centrée sur le personnage de Tom Brannick, joué par James Nesbitt que l’on a vu à l’affiche de Jekyll et La Loi de Murphy, Bloodlands montre un autre visage de Belfast, une ville plus contemporaine. Une série qui a une portée personnelle pour Nesbitt en raison de son engagement auprès de l’association Wave qui soutient les victimes et les survivants du conflit nord-irlandais. La série s’adosse à un axe narratif ambitieux puisque plusieurs histoires sont reliées entre elles pour rendre ce thriller assez haletant sur un conflit plutôt méconnu en France.

Nesbitt sera bien entouré sur la série puisqu’on y retrouvera Charlene McKenna, Lorcan Cranitch, Lisa Dwan, Lola Petitcrew ou encore Ian McElhinney. Derrière la caméra, Pete Travis, le réalisateur de Dredd, City of Tiny Lights ou encore Omagh, un autre film qui traite du conflit nord-irlandais. Une série courte et nerveuse qui se regarde en deux soirées. De quoi mettre en bouche avant une deuxième saison déjà très attendue.

Bloodlands, ce lundi soir à 21h05, sur Canal+.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.