Rubriques




Se connecter à

Au crépuscule d’un mythe... La cinquième et dernière saison de Gomorra est diffusée à partir de ce samedi

La série Gomorra, adaptée du roman de Roberto Saviano, entame la dernière ligne droite avec la diffusion de la cinquième et dernière saison ce samedi 20 novembre. Clap de fin sur un mythe.

Mathieu Faure Publié le 20/11/2021 à 15:40, mis à jour le 20/11/2021 à 15:21
Salvatore Esposito, aka Gennaro Savastano, revient pour une dernière danse. Photo DR

C’est le moment d’en profiter car, après, ils ne viendront plus nous rendre visite. Qui ça? Les mafieux les plus charismatiques de la botte italienne.

Gomorra, le livre culte de Roberto Saviano, adapté au cinéma par Matteo Garrone en 2008 puis en série depuis 2014, va tirer sa révérence à la fin de cette cinquième et ultime saison.

Le point final d’une saga qui aura révolutionné le genre et fait de son duo d’acteurs, Salvatore Esposito et Marco D’Amore, des personnalités majeures et des acteurs reconnus (D’Amore est également derrière la caméra sur cette saison finale).

Ce n’est jamais facile de clore une série, surtout quand elle marche aussi bien. Jury du dernier Canneseries, Salvatore Esposito nous avouait d’ailleurs qu’il fallait penser à la suite et ne pas faire la saison de trop.

 

"C’est comme un mariage, il y a des moments heureux et des moments difficiles, tourner cette dernière page n’est pas facile mais c’est aussi un geste d’amour."

Cette dernière saison, dont le film L’Immortale de Marco D’Amore (disponible sur MyCanal depuis une semaine) permet de faire le lien entre la quatrième et cinquième saison, va surtout reformer à l’écran le duo Gennaro-Ciro. Le binôme va devoir se (re)faire confiance pour déjouer les alliances et notamment faire face aux Levante.

Sans forcément tomber dans l’idéalisation de la mafia au sens large, Gomorra s’est surtout attaché à lui donner un visage humain depuis 2014. C’est ainsi que la production a choisi, d’emblée, de s’attacher aux parcours de la relève.

Le style Gomorra

Ainsi, chez les Savastano, Don Pietro s’est vite effacé au profit de profils plus jeunes, plus immatures, plus imparfaits mais dont l’évolution fait partie intégrante de la série. Genny (Salvatore Esposito), le fils du pater familias, le bras droit de ce dernier, le très doué Ciro Di Marzio (Marco D’Amore), sans oublier Patrizia (Cristiana Dell’Anna), une jeune femme à laquelle le père comme le fils accorderont une confiance en béton armé d’entrée. Un trio qui va être au cœur de la série au gré des trahisons et des rebondissements. Gomorra, c’est eux.

La série renouvelle le genre et donne à la mafia une caisse de résonance moderne un peu comme a réussi à le faire Scarface de Brian de Palma dans les années 1980.

 

Très suivi en France, notamment au sein de la mouvance hip-hop puisque PNL a tourné un clip à la Scampia, le quartier emblématique de la Camorra, Fianso a consacré un titre aux Savastano, SCH a sorti une chanson intitulée Gomorra, Sadek et Jeff Le Nerf se sont aussi pris au jeu.

Bref, Gomorra est devenue, avec le temps, une marque de fabrique et une véritable source d’inspiration comme a pu le devenir The Wire outre-Atlantique.

Au-delà de son influence sur la musique urbaine, il y a un vrai style Gomorra. Il est reconnaissable avec l’ambiance sonore caractéristique de Mokadelic, les dégaines vestimentaires des protagonistes (cuirs, jeans troués, bijoux ostentatoires, grosses montres et coupes de cheveux osées) et cette capacité à flinguer à tout va via des trahisons à foison. Et puis il y a Naples, sa lumière, son âme, son esprit, son architecture, sa circulation, ses deux roues.

Gomorra est une série marquante qui confirme que les Italiens sont les seuls à être capables de raconter avec autant de détails et de beauté leur principal fléau.

Suburra, que ce soit le film ou la série, mais aussi Romanzo Criminale, Le Traître, ou encore ZeroZeroZero, les Transalpins ont réussi l’immense exploit d’exporter dans plus de 130 pays leurs créations originales.

Alors profitons de cette dernière danse napolitaine de dix épisodes à raison de deux épisodes chaque samedi soir sur Canal+, dans la lignée de la diffusion italienne.

Gomorra, ce samedi, à 22h30, sur Canal+.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.