Y a-t-il dans les Alpes-Maritimes des entrepôts de batteries de lithium comme celui qui a brûlé près de Rouen?

Elodie Madoré Publié le 17/01/2023 à 17:25, mis à jour le 17/01/2023 à 17:56
Une zone de stockage de stockage de batteries au lithium a pris feu, en banlieue de Rouen le lundi 16 janvier. Photo Twitter @PompiersFR

Question de Gérard

Y a-t-il dans les Alpes-Maritimes des entrepôts de batteries de lithium comme celui qui a brûlé à Rouen?

Bonjour Gérard,

Un important incendie s'est effectivement déclaré lundi après-midi dans un bâtiment industriel loué par Bolloré Logistics à Grand-Couronne, au sud de Rouen. Selon la préfecture, mardi tard dans la soirée, le feu était "circonscrit". Il n'a pas fait de blessés et n'aurait pas généré de pollution dangereuse. Des milliers de batteries étaient stockées dans cet entrepôt. Certains ont énoncé le nombre de 8.000. 

"Le plus gros risque provient du bassin grassois"

Suite à votre question, nous avons interrogé les sapeurs-pompiers azuréens. Et le Commandant Wiik, chef du groupement de la coordination opérationnelle des Alpes-Maritimes, s'est montré plutôt rassurant.

"Nous n’avons pas de site de ce type dans les AM, a-t-il indiqué. Le plus gros risque chez nous provient du bassin grassois avec les parfumeries. Nos problématiques regroupent les produits inflammables et les hydrocarbures". 

Il poursuit: "C’est un risque complexe, mais que nous connaissons. Des feux de batteries dans des usines énormes comme à Rouen, nous n’en avons pas, insiste le Commandant. Ce matin, j’ai eu au téléphone un de mes homologues en Seine-Maritimes pour savoir comment ils avaient procédé. Pour l’heure, le retour d’expérience n’est pas finalisé, mais nous aurons les conclusions de leur opération comme nous les avions eues après la catastrophe de Lubrizol, survenue une fois de plus à Rouen en 2019. Ces conclusions nous intéressent pour nos interventions sur des feux de voitures électriques par exemple, car nous recherchons les solutions les adaptées pour ce type d’intervention. En sachant que c’est un phénomène qui est rare malgré tout".  

Au cours du premier semestre, la doctrine actuelle concernant les voitures électriques, et tout ce qui à trait au photovoltaïque, sera révisée. "C'est un risque dans le département qui est nouveau et nous devons nous préparer à cela, comme avec la centrale solaire de 25.700 panneaux photovoltaïques inaugurée récemment à Saint-Auban", souligne le Commandant Wiik. C'est pourquoi nous devons faire évoluer nos techniques et notre matériel". 

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.