“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Six membres d'un groupuscule néonazi interpellés pour un projet d'attentat

Mis à jour le 07/05/2021 à 13:18 Publié le 07/05/2021 à 13:15
Illustration / Police nationale.

Illustration / Police nationale. Photo François Vignola

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Six membres d'un groupuscule néonazi interpellés pour un projet d'attentat

Selon une source proche du dossier, les personnes mises en cause sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une action violente, potentiellement contre une loge maçonnique

Six membres d'un groupuscule néonazi, soupçonnés d'un projet d'attentat contre une loge maçonnique, ont été interpellés mardi dans le Doubs et le Bas-Rhin, ont indiqué vendredi une source judiciaire et une source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

Trois d'entre eux, deux hommes et une femme âgés de 29 à 56 ans, sont présentés ce vendredi à un juge d'instruction parisien en vue d'une éventuelle mise en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", selon la source judiciaire.

Les trois autres, deux hommes et une femme également, ont été libérés sans poursuite à ce stade.

Le parquet national antiterroriste (Pnat) avait ouvert une enquête préliminaire en février 2021 sur les activités de ce groupuscule d'ultradroite.

Selon une source proche du dossier, les personnes mises en cause sont soupçonnées d'avoir voulu préparer une action violente, potentiellement contre une loge maçonnique. Le projet ne semblait toutefois pas imminent.

Elles ont été interpellées à la suite d'échanges entre elles, et notamment parce qu'elles faisaient des recherches sur d'éventuels explosifs et avaient effectué des repérages.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.