Rubriques




Se connecter à

Plus de 4.000 contrôles aux entrées de Monaco ce week-end, les Français habitant à plus de 5 km de la Principauté refoulés

L’objectif de ces opérations était de garantir une régulation de la circulation et d’éviter un afflux potentiel des personnes provenant de France, compte tenu du fait que les règles de circulation dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 sont différentes dans les deux pays.

Thomas Michel Publié le 02/03/2021 à 09:58, mis à jour le 02/03/2021 à 10:09
Plus de 4.000 contrôles ont été réalisés ce week-end aux entrées de Monaco (routes, gare SNCF, voie aérienne). Sébastien Botella

La Sûreté publique a renforcé les contrôles d’accès à la Principauté ce week-end.

Ces vérifications ont été opérées tant sur les accès routiers, que ferroviaires et aériens. Le volume de circulation a été en très forte baisse par rapport au week-end précédent (45 % de circulation en moins).

Au total, plus de 4.000 contrôles ont été effectués dont :
- 2.500 véhicules contrôlés (245 refoulements)
- 410 usagers de la gare contrôlés (45 refoulements)
- 555 clients de restaurants contrôlés (tous étaient en règle).

 

Même dispositif
le week-end prochain

Ces opérations de contrôles sont amenées à être reconduites le week-end prochain.

"Il s’agit à la fois de garantir la souveraineté de Monaco, qui a décidé de ne pas confiner le week-end contrairement au voisin français, et de faire preuve d’une certaine solidarité avec les autorités françaises. En effet, un contrôle de l’accès à la Principauté participe de facto à faire respecter la règle française du déplacement limité à 5 km et à une heure", souligne le Ministre d’État, Pierre Dartout.

Les résidents
des communes françaises situées à plus de 5 km de la Principauté refoulés

 

"Tout résident des Alpes-Maritimes provenant d’une commune confinée située à plus de 5 km de Monaco s’est vu refuser l’accès au territoire monégasque. Il y a eu une tolérance pour les habitants des communes limitrophes qui venaient, par exemple, faire leurs courses de premières nécessités, comme l’autorise le décret préfectoral des Alpes-Maritimes", précise Patrice Cellario, conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur.

Pour réaliser ces opérations de contrôles, près de 70 policiers ont été mobilisés sur ces deux jours. Ils ont vérifié que chaque personne non-résidente souhaitant se rendre en Principauté disposait bien d’une réservation hôtelière et d’un test PCR négatif de moins de 72 heures.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.