Rubriques




Se connecter à

Monaco dévoile son bilan de la délinquance pour l'année 2021

Bien qu’elle concentre une partie de ses forces pour faire respecter les mesures sanitaires, la Sûreté publique affiche des chiffres flatteurs quant à la lutte contre la délinquance en 2021.

Thibaut Parat Publié le 25/01/2022 à 05:05, mis à jour le 25/01/2022 à 12:58
En 2021, la Sûreté publique a procédé à 9.127 verbalisations pour non-respect des mesures sanitaires. En majorité pour non-port du masque. Photo Jean-François Ottonello

Malgré la délocalisation temporaire de leurs locaux au stade Louis-II, malgré la disparition tragique de deux des leurs - Yann Beunard et Christophe David -, malgré la fatigue certaine qui point après deux ans de pandémie et de mesures à faire respecter, les agents de la Sûreté publique tiennent le cap. Celui d’une Principauté qui a fait de la sécurité la clef de voûte de son attractivité.

Les chiffres de la délinquance pour l’année 2021, présentés hier par les autorités du pays, continuent de forcer le respect. Patrice Cellario, conseiller de gouvernement - ministre de l’Intérieur, y voit là les résultats d’une politique, davantage portée sur la prévention que la répression.

"Le risque zéro n’existe pas. On n’est pas dans une bulle où rien ne pourrait arriver. Ce serait dangereux d’avoir une telle analyse", tient à rappeler Richard Marangoni, patron de la Sûreté publique.

"Un chiffre historique"

Si la délinquance générale augmente légèrement avec 716 infractions recensées (+0,6%), celle de voie publique (cambriolages, vols, dégradations matérielles, ndlr) chute drastiquement avec 48 faits.

"Un chiffre historique. Cela représente moins d’un fait par semaine", remarque Richard Marangoni. À noter, aussi, que la montée en puissance de l’Unité de préservation du cadre de vie, née en février 2020, a conduit à une explosion des contraventions concernant les faits d’incivilités qui nuisent au quotidien des résidents: 6.725 contre 4 379 en 2020.

 

Mobilisés, en ces temps de pandémie de Covid-19, pour garantir la sécurité sanitaire des résidents, salariés et touristes, les policiers monégasques ont aussi procédé en 2021 à 59.167 observations et 9.127 verbalisations, essentiellement pour non-port du masque.

Cette même année, 29 fermetures administratives ont été prononcées à l’encontre de 20 établissements de bouche pour manquement aux règles sanitaires édictées par l’exécutif.

Plusieurs affaires résolues

Parmi les arrestations notables de l’année écoulée, à mettre à l’actif de la Division de police judiciaire, on citera d’abord celle de l’auteur principal du cambriolage de Monte-Carlo Antiquités, survenu dans la nuit du 26 novembre. Le visage dissimulé, avec deux de ses comparses, l’individu avait brisé la vitrine de cette échoppe du boulevard des Moulins pour dérober des sacs de maroquinerie de luxe et des bijoux.

Une autre interpellation, menée durant le dernier Grand Prix, avait permis de résoudre plusieurs cambriolages (et tentatives) menées courant 2019 dans des immeubles de haut standing par un voleur surnommé "Spiderman" pour son habileté à escalader les façades (notre édition du 12 juin, ndlr).

Autre affaire résolue, grâce au système de vidéo surveillance : l’arrestation de deux jeunes femmes pour des vols sans effraction au Larvotto. L’une des deux voleuses faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international pour des dizaines d’effractions et cambriolages commis en Belgique.

 

La surélévation achevée d’ici fin 2023

L’année 2021 a aussi vu le déménagement du siège du GPSI, le groupe d’intervention, dans une villa réhabilitée de Saint-Roman, l’agrandissement du poste de police de la gare SNCF et la mise en fonction du poste de secours sur le site balnéaire du Larvotto.

Le chantier phare, déjà amorcé, est bien sûr celui de la réhabilitation et surélévation des locaux situés rue Suffren-Reymond. "Les opérations de construction à proprement parler vont démarrer pour deux ans. La livraison est prévue pour le dernier trimestre 2023. ça va être assez intense et nécessiter de nouvelles opérations tiroirs", confie Patrice Cellario.

En chiffres

Délinquance générale

716 faits ont été répertoriés en 2021, contre 712 l’année précédente (+0,6%, mais -32% par rapport à 2016).

Délinquance de voie publique

48 faits ont été recensés en 2021, contre 60 en 2020 (-20%. -74% par rapport à 2016).

En détail
- Cambriolage: 8 (16 en 2020).
- Vol à la tire: 2 (1 en 2020).
- Vol de deux-roues: 5 (17 en 2020).
- Vol de véhicule léger: 4 (0 en 2020).
- Infraction pour stupéfiants: 85 (107 en 2020).
- Accidents de la circulation: 510 (565 en 2020).
- Conduite en état d’ivresse: 60 (77 en 2020).
- Ivresse publique et manifeste: 132 (143 en 2020).

L’Unité de préservation du cadre de vie

L’UPCV a dressé 6.725 avis de contraventions en 2021 contre 4.379 l’année précédente (+54%). Dont 220 pour des incivilités et nuisances sonores, 51 pour dépôts d’objets sur la voie publique, 139 pour bruits sans nécessité et 25 concernant la législation sur les chiens.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.