Rubriques




Se connecter à

Ce qu'il faut retenir des projets et objectifs de la Sûreté publique pour plus de sécurité à Monaco

Alors que Monaco dévoile un bilan encourageant sur les actes de délinquance commis en Principauté, la police entend continuer ses projets pour plus sécurité dans le pays. On fait le point sur les objectifs et projets dévoilés par le patron de la Sûreté publique, Richard Marangoni.

Thibaut Parat Publié le 25/01/2022 à 05:05, mis à jour le 25/01/2022 à 13:00
Richard Marangoni, patron de la Sûreté publique. Photo Jean-François Ottonello

Profondément restructurée ces dernières années avec le plan "Sûreté 2020", et désormais mieux lotie et organisée pour répondre aux évolutions sociétales et à une délinquance jamais à court d’idées, la police monégasque n’entend pas ralentir sa mue en 2022. Un nouveau plan pluriannuel a déjà succédé au précédent, lequel s’illustrera entre autres par un renforcement des effectifs policiers d’ici 2025.

Voilà ce qu’il faut retenir des objectifs et projets dévoilés par le contrôle général Richard Marangoni, patron de la Sûreté publique.

La simulation grandeur nature d’une situation de crise

Durant l’année, un exercice grandeur nature traitant d’une situation de crise sera effectué à Monaco pour jauger la réactivité des forces de l’ordre et de secours et, de fait, mesurer l’efficacité de toute la chaîne de commandement.

En 2017, déjà, un attentat factice mené par quatre assaillants à l’Auditorium Rainier-III, faisant 81 victimes dont 10 morts, avait permis à ces protagonistes de s’entraîner. « La formation continue de nos personnels demeure l’une de nos priorités. C’est indispensable pour une police efficiente et performante », martèle Richard Marangoni.

 

Renforcer le partenariat avec les acteurs économiques

Désireuse de renforcer les partenariats avec les acteurs socio-économiques du pays, la Sûreté publique va dispenser des sessions de sensibilisation et de formation au personnel des établissements bancaires, hôteliers, et des boutiques de luxe pour renforcer leurs mesures de sécurité et de sûreté. « De nouveaux partenariats sont en cours avec la SBM et les acteurs de la protection de la façade maritime », poursuit-il.

Étendre le dispositif d’îlotage

Autre projet : affiner le dispositif d’îlotage dans chaque quartier. Il s’agit de policiers affectés à une zone et qui tissent des liens de confiance avec les commerçants et résidents. Et ce, afin « de mieux mesurer les aspirations de la population locale et appréhender les difficultés liées à la circulation. ».

Une nouvelle vedette maritime

La division de police maritime et aéroportuaire se modernise davantage. Récemment dotée de Princesse Gabriella, une vedette dernier cri de 24 mètres destinée à remplacer la vieillissante Vigilante, la DPMA va pouvoir compter sur le renfort d’une nouvelle embarcation pour succéder au Libecciu, elle aussi devenue désuète.

Le chiffre

30. Début décembre lors de l’examen du budget primitif 2022, le ministre d’État Pierre Dartout avait annoncé le développement prochain d’un plan pluriannuel de renforcement des effectifs de la Sûreté publique.

Ce lundi, Patrice Cellario, conseiller de gouvernement - ministre de l’Intérieur, a annoncé que d’ici 2025, "une trentaine de personnels viendraient renforcer les rangs" de la police monégasque. Des effectifs étoffés, donc, et une restructuration de la police monégasque qui se poursuivra ces prochaines années.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.