Rubriques




Se connecter à

4 questions toutes simples pour comprendre pourquoi la découverte d'un trou noir au centre de notre galaxie est un "moment historique"

La présence d'un trou noir au cœur de notre galaxie a été prouvée en image jeudi 12 mai. Décryptage avec Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur à Nice et président de la Société française d'astronomie et d'astrophysique.

Lauriane Sandrini Publié le 13/05/2022 à 12:18, mis à jour le 13/05/2022 à 14:02
interview
Si l'image peut sembler floue, c'est la plus nette jamais obtenue. Un "défi technologique hallucinant", assure Eric Lagadec. Photo European Southern Observatory/AFP/Handout

"C'est un moment historique", s'enthousiasme Eric Lagadec, astrophysicien à l'Observatoire de la Côte d'Azur à Nice et président de la Société française d'astronomie et d'astrophysique.

Sagittarius A*, de son petit nom, est le trou noir situé au centre de notre galaxie, la Voie lactée. Son existence a été confirmée en image, ce jeudi, par la collaboration internationale d'astronomes EHT. 

Il s'agit de la deuxième photo d'un trou noir; la première, celle du trou noir M87* situé dans une galaxie (très) lointaine, ayant été révélée en 2019. 

Vous n'avez pas tout compris? Eric Lagadec répond pour Nice-Matin à quelques interrogations. 

 

C'est quoi, un trou noir? 

Une question simple mais pas forcément facile à répondre. Il y a différentes façons de décrire un trou noir. La plus simple, c'est d'imaginer un caillou: quand je le lance, il tombe. Pour qu'une fusée s'échappe de la gravitation de la Terre, en gros, il faut qu'elle dépasse une certaine vitesse. Dans un trou noir, la gravitation est tellement forte que, pour en sortir, il faudrait aller plus vite que la vitesse de la lumière. Si on rentre dans un trou noir, on ne peut plus en sortir. Et il se trouve qu'il y en a un au centre de notre galaxie, qui représente 4 millions de fois la masse du Soleil! 

Est-ce dangereux pour les voyages spatiaux en cours et futurs?

Souvent, les gens ont peur des trous noirs mais vraiment il ne faut pas, c'est juste qu'il ne faut pas trop s'en approcher parce qu'on se ferait avaler! De manière simple, nous avons deux maisons. D'abord, la Terre tourne autour du Soleil dans notre système solaire. Ensuite, ce système solaire est abrité dans la Voie lactée, notre galaxie. Et en son centre, il y a un trou noir! Il est à 27.000 années lumière de nous, sachant que l'étoile la plus proche de nous est à 4 années lumière et nous sommes très loin d'y aller!

D'ailleurs, la cartographie la plus précise de cette galaxie, avec près de 2 milliards d'étoiles, va bientôt être révélée. Il s'agit de la mission spatiale Gaia, l'annonce aura lieu le 13 juin à Nice. 

 

Qu'est-ce que change cette première image du trou noir situé dans notre galaxie?

C'est un moment historique, c'est la première fois que des humains voient le centre de leur galaxie! Pour la petite anecdote, je me trouvais avec des stagiaires de l'Observatoire de la Côte d'Azur lorsque l'image a été révélée. Tout le monde était très ému, cela faisait quelques mois qu'on savait qu'on allait la voir. Et puis il s'agit d'un travail colossal, rassemblant plus de 300 personnes! Un télescope géant, qui couvre quasiment la surface de la Terre, nous a permis de voir ces détails.

Certains disent que la photo est floue mais il s'agit de la plus nette jamais obtenue! Si vous voulez, c'est comme si vous pouviez observer, depuis Munich, la bulle d'une bière à New York! C'est un défi technologique hallucinant. Symboliquement, c'est très fort aussi, de voir des chercheurs du monde entier travailler ensemble dans ces moments compliqués. 

Que reste-il à comprendre des trous noirs?

Beaucoup de choses! Là, ce qu'on a appris, c'est que le trou noir tourne, qu'il ressemble à un donut et qu'il est face à nous. Il y a deux théories: la relativité générale d'Einstein, qui explique ce qui est grand et massif, et la mécanique quantique, qui explique ce qui est petit. Le trou noir est massif ET petit, donc il faut essayer d'unifier ces deux théories... et pour l'instant on ne sait pas le faire! Des travaux qui seront entrepris à Nice aideront à mieux comprendre ces trous noirs. Un des chercheurs de l'Observatoire de la Côte d'Azur, Olivier Minazzoli, a proposé la théorie nouvelle de la relativité intriquée. Peut-être que de nouvelles observations de trous noirs permettront de la vérifier! 

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.