Rubriques




Se connecter à

Vous portez des lentilles? On vous dit comment éviter les pièges de l'été

Plus sensibles aux infections, les porteurs de lentilles doivent respecter une hygiène stricte, en particulier durant la saison des baignades, pour éviter une infection de la cornée.

Caroline Martinat (cmartinat@nicematin.fr) Publié le 20/06/2021 à 08:29, mis à jour le 20/06/2021 à 00:34
Si vous portez des lentilles oculaires, les conseils de cette ophtalmologue vont seront bien utiles! Photo Unsplash

Porter des lentilles n’est pas sans risques. "Quand on introduit un corps étranger dans l’œil, on modifie sa flore naturelle et cela augmente le risque d’infection bactérienne", rappelle le Dr Dominique Ribe, ophtalmologue dans le Var.

En cette saison estivale propice aux baignades, "la hantise de l’ophtalmo, c’est l’infection par l’amibe, un parasite que l’on trouve partout dans la nature, sous tous les climats chauds et tempérés. Il est présent dans l’eau des rivières et des étangs mais également dans celle des piscines, spas et jacuzzis et même dans l’eau en bouteille et dans celle du robinet, qui contient 1.000 à 10.000 amibes par litre."

Il n’y a guère que dans l’eau de mer que les amibes sont présents dans une moindre mesure.

Respecter des règles d’hygiène strictes

Il est bien sûr possible de s’en prémunir: "Il faut respecter une hygiène parfaite, systématiquement se laver les mains et bien les sécher avant de toucher ses lentilles, ne jamais les porter sous la douche et ne pas les laisser traîner dans l’ambiance chaude et humide des salles de bains, rappelle le Dr Ribe. Il ne faut pas non plus rincer son étui avec l’eau du robinet, et encore moins y faire tremper les lentilles."

 

Quid des baignades estivales alors? "Soit on a une vue suffisante pour se passer de ses lentilles lors de la baignade, soit on opte pour des lentilles jetables", conseille Dominique Ribe.

Le non-respect de ces règles d’hygiène ou des consignes du distributeur de lentilles peut exposer à une infection, en l’occurrence par le protozoaire Acanthamoeba, responsable de la kératite amibienne. "On a découvert cette pathologie en 1974, raconte le Dr Ribe. Elle touchait des gens qui préparaient leur propre sérum physiologique en additionnant sel et eau pour nettoyer les lentilles!"

Des risques de complication

"Quand le parasite pénètre dans l’œil, il s’y déplace à travers l’épithélium cornéen, gagne le tissu conjonctif (stroma) et les nerfs radiaux, détaille le Dr Ribe. Ce type d’infection est très douloureux. En cas de doute, si on constate une douleur, des rougeurs et des troubles de la vue, il y a nécessité impérative de consulter rapidement un ophtalmologue. En précisant, lors de la prise de rendez-vous, les signes cliniques et qu’on est porteur de lentilles, pour être reçu en urgence."

Car il faut agir sans tarder: "Le diagnostic précoce de la kératite amibienne peut éviter des complications jusqu’à la perte de l’œil ou la nécessité d’une greffe de la cornée", alerte le Dr Ribe.

 

Ce diagnostic suppose un prélèvement pour vérifier la présence du protozoaire. "Cela peut se faire par un grattage de la cornée ou par une analyse de l’étui des lentilles", précise le médecin.

Professions à risque

Une fois confirmée, l’infection se traite sur plusieurs semaines, avec un collyre antibiotique, parfois plusieurs. Car la présence de cette amibe est souvent associée à celle d’une autre bactérie, Pseudomonas. L’une se nourrissant de l’autre, l’écosystème est à l’origine de doubles contaminations.

"Une hospitalisation est donc souvent nécessaire, pour pratiquer les analyses qui confirment le type d’infection, mais aussi pour administrer le traitement, très contraignant: différents collyres, certains toutes les 5 minutes, d’autres toutes les heures..."

À noter enfin: les porteurs de lentilles ne sont pas les seuls susceptibles de contracter cette infection. Les personnes exerçant des professions en milieu aquatique comme les pêcheurs, les aquaculteurs ou les pisciculteurs sont également exposées.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.