Rubriques




Se connecter à

Vous avez reçu deux doses de vaccin pour la Covid-19? Voici ce qui change... et ce qui ne change pas dans votre quotidien

Les personnes ayant déjà reçu leurs deux doses de vaccin ont-elles le droit de retrouver une liberté totale, ou sont-elles tenues de respecter les mêmes règles que le reste de la population? Explications.

F.C. Publié le 04/06/2021 à 17:21, mis à jour le 04/06/2021 à 19:34
La file d'attente devant un centre de vaccination contre la Covid-19 à Nice. Photo Dylan Meiffret

Masques portés "à temps partiel" même à l'intérieur, distanciation sociale aléatoire, bises et autres embrassades émues... Alors que le "syndrome du vacciné" touche de plus en plus de récipiendaires de la première dose, entraînant une hausse des contaminations, les Français entièrement vaccinés sont tentés de retrouver leur vie d'avant sans culpabiliser. Mais dans un pays "à deux vitesses", cet ajustement n'est pas si simple.

Jusqu'au 9 juin

Pour l'instant, il n'y a que dans l'espace privé que vous avez la liberté de juger du niveau de relâchement de vos habitudes sanitaires. En l'absence de pass sanitaire, vous êtes en revanche soumis aux mêmes restrictions que les autres dans l'espace public.

Une fois que l'on vous a administré les deux doses et que vous avez attendu quelques semaines pour que le vaccin fasse son effet, les médecins recommandent toutefois de rester prudents, notamment au contact de personnes de votre entourage qui ne seraient pas encore immunisées, ou seraient dans l'impossibilité de l'être. Une règle simple: la présence d'un vacciné sur deux dans une même pièce expose encore à une contamination, deux personnes vaccinées et le risque devient infime, selon les infectiologues. En cas de doute, et bien que le vaccin protège des formes les plus graves et évite les hospitalisations, il vaut mieux garder les bonnes habitudes.

 

Dans le cercle professionnel, le risque le plus élevé est qu'un trop grand relâchement des vaccinés incite leurs collègues à les imiter. Il est en effet très tentant de se dire qu'on ne risque plus rien au contact de vaccinés, en n'oubliant que tout le monde autour de soi ne l'est pas. C'est pourquoi il est recommandé de "ne pas casser la discipline de protection" au bureau. 

Infographie vaccins NM+ Nice-Matin x Canva.

à partir du 9 juin


Une fois le "pass" mis en place le 9 juin, il devrait créer temporairement une société à deux vitesses en ce qui concerne les accès, différents selon que l'on est vacciné ou non (et ce, même si un dépistage négatif ou un certificat de rétablissement aura alors autant de valeur qu'un justificatif de vaccination). Ce sésame prendra fin au 30 septembre.

Devant la loi, rien ne changera. Les droits demeurent les mêmes. "En aucun cas, il ne s’agira d’appliquer ce pass à ce qui fait la vie quotidienne des Français. Les grandes surfaces, les lieux de travail, les services publics ou encore les restaurants ne seront pas concernés", promet le gouvernement. L'aspect des rues de nos villes ne devrait pas changer dans l'immédiat, d'autant que dans le Var et les Alpes-Maritimes, le port du masque reste obligatoire jusqu'au 5 juillet, par arrêté préfectoral.

En revanche, il permettra d'accéder à des événements dont la fréquentation sera limitée par des jauges (principalement des activités de loisirs, telles les manifestations culturelles, les parcs d'attractions, les festivals et les compétitions sportives, en bref tout endroit où un possible attroupement de plus de 5.000 personnes est envisagé).

Jusqu'à 5.000 personnes réunies grâce au pass

Pour le moment, le nombre maximum de personnes pouvant se réunir lors d'événements est de 1.000, mais dans les faits, les établissements accueillant du public étant encore fermés, ce dernier est théorique. De plus, les tests PCR ou antigéniques sont systématisés. L'augmentation à 5.000 du 9 au 30 juin coïncide avec l'arrivée du fameux pass sanitaire.

 

Concernant les voyages à l'étranger, le pass n'exempte pas des lois de nos pays voisins, dont certains demandent d'autres preuves. Un certificat COVID numérique de l’Union Européenne devrait faciliter la libre circulation des citoyens au sein de l’UE à partir du 1er juillet.

Si la situation dans la région PACA continue chaque jour de s'améliorer, avec un taux de positivité de 1,9% selon le dernier bilan publié le jeudi 3 mai par l'ARS, l'immunité collective est loin d'être atteinte, avec seulement 40% de vaccinés première dose et un peu plus de 22% de vaccinés seconde dose. Il faut donc rester prudent.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.