“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Vous avez passé une nuit en PACA ou à Monaco, vous ne pourrez pas donner votre sang pendant 28 jours

Mis à jour le 22/10/2018 à 09:55 Publié le 22/10/2018 à 09:03
La fièvre West Nile, également connue sous le nom de

La fièvre West Nile, également connue sous le nom de C. D.

Vous avez passé une nuit en PACA ou à Monaco, vous ne pourrez pas donner votre sang pendant 28 jours

Transmis par les moustiques, le virus du West Nile, aussi appelé virus du Nil occidental, entraîne des restrictions de don du sang pour les personnes qui séjournent dans le sud de la France comme l'indique un article du quotidien Le Parisien.

Depuis la mi-octobre, une mesure de prévention a été prise par les autorités sanitaires indique Le Parisien. "Toutes les personnes ayant séjourné au moins une nuit dans les Alpes-maritimes, le Var, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse et les Pyrénées-Orientales, mais aussi Monaco, ne peuvent pas faire de don pendant 28 jours", précise l’Etablissement français du sang (EFS).

Il s’agit d’une mesure de précaution pour éviter de contaminer des receveurs avec le virus du West Nile (aussi appelé fièvre du Nil occidental).

20 cas détectés en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

>> RELIRE. 19 cas d'infection au virus West Nile sur la Côte d'Azur: 5 astuces pour limiter les attaques de moustiques chez vous

Cette maladie est transmise par le moustique Culex et sévit actuellement dans le sud de la France.

Selon l’agence Santé publique France "20 cas ont été détectés en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, essentiellement dans les Alpes-Maritimes, de Nice au Cannet." Une personne a développé suite à ce virus une maladie neurologique.

Dans la plupart des cas, les patients n’ont pas du tout de symptômes ou souffrent d’un syndrome grippal classique avec fièvre, douleurs et maux de têtes. Pour les quelques cas Il s’agit alors de complications neurologiques graves.

>> RELIRE. Virus West Nile: la surveillance est renforcée autour des chevaux dans le Var et les Alpes-Maritimes

Pour comprendre la complexité de la situation, il faut savoir que ce virus est transmis par le moustique, lui-même contaminé par des oiseaux.

Il n’existe aucun risque de transmission d’homme à homme par contact.

En revanche un risque de transmission via une transfusion sanguine est faible mais réel. C’est pour cette raison que des mesures de précaution ont été prises dans le sud de la France.

Une restriction jusqu’à la fin du mois de novembre

Cependant pas encore de pénurie de sang alors qu'elle guette d'habitude régulièrement et que les appels aux dons se multiplient.

D’abord parce que les collectes continuent presque normalement dans le Sud. "Des tests sont réalisés systématiquement pour les personnes qui résident dans les départements concernés, explique l’EFS. Ce n’est pas encore possible pour le reste du pays. Toutefois, avec la multiplication du nombre de cas, on y réfléchit pour l’année prochaine", ajoute l’EFS.

>> RELIRE. Pourquoi les moustiques pourraient nous piquer... au moins jusqu'à Noël

Cette restriction durera jusqu’à la fin du mois de novembre.

Quand la saison des moustiques sera passée, il n’y aurait plus de risque de transmettre le West Nile en allant donner son sang.


La suite du direct