“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une personne sur quatre fera face à des problèmes d'audition en 2050

Mis à jour le 02/03/2021 à 06:36 Publié le 02/03/2021 à 06:34
Illustration.

Illustration. Photo DR

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Une personne sur quatre fera face à des problèmes d'audition en 2050

Près de 2,5 milliards de personnes dans le monde, soit une personne sur quatre, souffriront de problèmes d'audition en 2050, selon un rapport de l'OMS publié mardi 2 mars, qui souligne "la nécessité d'intensifier rapidement la prévention et le traitement de la perte auditive".

"Au moins 700 millions de ces personnes devront avoir accès aux soins de l'oreille et de l'ouïe et aux autres services de rééducation", prévient l'Organisation mondiale de la santé dans un communiqué.

"Chez les enfants, près de 60% des pertes auditives peuvent être évitées grâce à la vaccination contre la rubéole et la méningite, l'amélioration des soins maternels et néonatals ou le dépistage et la prise en charge précoce de l'otite moyenne", indique ce premier rapport mondial de l'Organisation sur l'audition.

Chez l'adulte, se protéger du bruit, surveiller les médicaments nocifs pour l'oreille et adopter une bonne hygiène sont recommandés pour éviter les pertes auditives.

Accès aux soins limité

"Une perte auditive non traitée peut avoir un impact dévastateur sur la capacité des personnes à communiquer, à étudier et à gagner leur vie. Elle peut également avoir un impact sur leur santé mentale et sur leur capacité à entretenir des relations", alerte Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dans un communiqué.

Selon le rapport, le manque d'informations claires sur ces troubles et la stigmatisation de ceux qui en souffrent "limitent souvent l'accès aux soins".

L'organisation insiste sur la nécessité de mettre en place des dépistages "à des moments stratégiques de la vie" et rappelle que la plupart des maladies de l'oreille peuvent guérir avec un traitement médical ou chirurgical.

Et si la perte auditive est irréversible, la rééducation, les appareils auditifs et les implants cochléaires restent "efficaces".

Investir pour augmenter les spécialistes

Si le rapport met en évidence un manque cruel d'ORL et d'audiologues dans les pays à faible revenu, elle note également une "répartition inégale" des spécialistes dans ceux qui en sont bien pourvus.

L'OMS invite donc les Etats à élargir l'accès aux services de soins de l'oreille et de l'audition.

Un investissement rentable puisque "les gouvernements peuvent espérer un retour sur investissement de près de 16 dollars pour chaque dollar investi", note l'organisation.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.