“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Une femme présentant des symptômes du coronavirus hospitalisée à Monaco

Mis à jour le 25/02/2020 à 14:53 Publié le 24/02/2020 à 19:24
Les résultats des tests sont attendus mardi.

Les résultats des tests sont attendus mardi. Photo Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Une femme présentant des symptômes du coronavirus hospitalisée à Monaco

Une femme a été prise en charge lundi après-midi par les pompiers de Monaco. En réponse à la description de ses symptômes, le protocole de prise en charge défini par le gouvernement dans le cadre du coronavirus a été déclenché. Hospitalisée au Centre Hospitalier Princesse-Grace, des analyses ont été pratiquées et aussitôt envoyées à Marseille. Les résultats sont attendus demain, mardi, dans la journée.

Avec 8,4% des salariés de Monaco habitent l’Italie, soit quelque 6.000 personnes, et une population locale très internationale, les risques de propagation du virus en Principauté sont certainement infimes mais peut-être supérieurs à une ville de 30.000 habitants d'une région française.

Ce lundi, les dernières informations italiennes ont quelque peu secoué les résidents de Monaco.

"La vente des masques a démarré il y a une quinzaine de jours, explique Rodolphe Berlin, président délégué de Brico Pro. Nous en avons vendu un millier. Mais ce lundi, en une seule journée, plus de mille masques sont partis! C’est la razzia. Les gens s’inquiètent."

Même si "les frontières ne sont pas fermées", précise Didier Gamerdigner, conseiller de gouvernement-ministre en charge des Affaires sociales et la Santé, "le gouvernement est évidemment attentif, comme depuis le 28 janvier, date à laquelle nous avons organisé une première réunion avec les pompiers, le CHPG, les Urgences et la DASS pour définir un protocole. Une chambre est dédiée au CHPG pour accueillir et soigner un patient le cas échéant."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.