“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une expérimentation secrète du Pentagone qui aurait dérapé à l'origine de la maladie de Lyme?

Mis à jour le 18/07/2019 à 09:10 Publié le 18/07/2019 à 09:07
Des tiques auraient été rejetées par accident ou auraient servi d'expérience militaire.

Des tiques auraient été rejetées par accident ou auraient servi d'expérience militaire. Photo AFP

Une expérimentation secrète du Pentagone qui aurait dérapé à l'origine de la maladie de Lyme?

L’armée américaine a-t-elle participé à la propagation de la maladie de Lyme?

 La Chambre des représentants des Etats-Unis a ordonné, le 11 juillet, à l’inspecteur général du ministère de la défense américain d’examiner si le Pentagone avait mené entre 1950 et 1975 des expériences visant à utiliser des tiques et d’autres insectes comme armes biologiques.

"Une expérience militaire ayant mal tourné"

Le Républicain Chris Smith dit vouloir faire la lumière sur ces soupçons, alors qu’"un certain nombre de livres et d’articles suggèrent que des recherches importantes ont été faites sur des sites du gouvernement américain pour transformer les tiques et autres insectes en armes biologiques".

"Si c’est vrai, quels étaient les paramètres du programme? Qui l’a commandé?", a demandé Chris Smith durant le débat à la Chambre.

Dans un livre publié en mai outre-Atlantique et cité par le représentant Smith, une scientifique de l’université Stanford et ancienne malade de Lyme, Kris Newby, affirme que "l’épidémie provient d’une expérience militaire ayant mal tourné".

Bitten: The Secret History of Lyme Disease and Biological Weapons (Harper Collins, non traduit en français) cite notamment Willy Burgdorfer, scientifique suisse naturalisé américain ayant identifié en 1981 l’agent infectieux portant aujourd’hui son nom.

L’enquête du Pentagone devrait permettre d’évaluer la portée de l’expérience et de déterminer "si des tiques ou des insectes utilisés dans une telle expérience ont été rejetés à l’extérieur d’un laboratoire par accident ou si cela faisait partie de l’expérience".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct