Rubriques




Se connecter à

"Une belle arnaque": la 3e dose "personnalisée" ne fait pas l'unanimité à Monaco, on vous explique pourquoi

Certains résidents de la Principauté se retrouvent dans une situation ubuesque: même s’ils n’ont pas besoin d’une 3e dose, sans elle, bientôt plus de pass sanitaire en France et ailleurs en Europe... Ils manifestent leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Nancy Cattan Publié le 13/12/2021 à 14:34, mis à jour le 13/12/2021 à 14:48
On doit faire une 3e dose malgré une sérologie élevée, c’est une belle arnaque,", s'emporte une internaute sur Facebook Photo d'illustration P.A.

Alors qu’une réflexion est conduite par le gouvernement monégasque sur une extension du pass sanitaire, les résidents de la Principauté se retrouvent dans une situation ubuesque. "Comment obtenir un pass valide en Europe à partir du 15 décembre sans 3e dose, mais avec un pourcentage d’anticorps (test sérologique à l’appui) qui ne justifie pas cette 3e dose? Lorsque nous avons fait le test sérologique, au vu des résultats, on nous a dit: “Pas de dose avant avril 2022”", interrogeait ainsi Nicole, le 3 décembre, sur la page Facebook "Aide et solidarité entre les résidents de Monaco".

Une question qui rencontrait un large écho. "Je suis exactement dans cette situation, renchérit ainsi Raquelle. J’ai un taux d’anticorps à 97% et ma mère de 82 ans aussi. La doctoresse du centre de vaccination a refusé de nous vacciner avant quelques mois. Mais comment fait-on avec le pass?" "En cas d’anticorps hauts, une attestation valable deux mois sera donnée, mais uniquement valable sur Monaco. Et le pass sera quand même désactivé à la date prévue", répond Odette, visiblement bien informée. Un certificat étendu de deux mois sera effectivement donné à tous les vaccinés présentant un taux d’anticorps neutralisants élevés.

 

"On doit faire une 3e dose malgré une sérologie élevée, c’est une belle arnaque, s’emporte une autre internaute. Arrêtons dès lors de faire une prise de sang, ça ne sert à rien. Passés 6 ou 7 mois après votre deuxième injection, une troisième s’impose pour garder le pass valide!" "A quoi ont servi tous ces tests sérologiques si, pour aller au restaurant en France, il nous faut une troisième dose inutile et coûteuse? Réservons les doses à ceux qui en ont besoin!", s’emporte une autre internaute. "Je ne suis pas “no vax”. J’ai fait mes deux doses consciencieusement, et je suis prête à faire la troisième si les anticorps sont bas. Mais désactiver un pass si les anticorps sont bons me paraît une aberration. J’ai écrit en ce sens au ministère de la Santé à Monaco pour avoir une réponse logique à cet état de fait."

C’est Sarah qui tranche avec cette réflexion empreinte de bon sens: "Vous touchez du doigt l’incohérence du pass et la limite de ce système… La question est: “Accepteriez-vous de renoncer à certaines libertés parce que votre 3e dose n’est pas médicalement justifiée?” Si votre réponse est non, alors vous devrez faire la 3e dose… Si votre réponse est oui, alors vous devrez accepter de faire des concessions, même si c’est injuste et injustifié."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.