Un nouveau "drive-test" de dépistage du coronavirus mis en place à La Seyne

Le laboratoire d’analyse médicale de Marie et Jean-Sébastien Vialatte, maire de Six-Fours, a dressé une tente sur le parking du 349 avenue de Rome, à La Seyne, afin d'effectuer des tests de dépistage.

Loris Biondi Publié le 09/04/2020 à 17:59, mis à jour le 09/04/2020 à 19:18
Le laboratoire du maire de Six-Fours réalise depuis lundi des tests de dépistage du coronavirus sur ordonnance. Photo Sophie Louvet

"La réalisation des examens biologiques en France, c’est le travail des biologistes médicaux, a déclaré la docteure en biologie Marie Vialatte. Face à la crise sanitaire, ça nous semblait important de jouer notre rôle."

C'est ainsi que le laboratoire d’analyse médicale, qu’elle tient avec son père, a dressé depuis lundi une tente sur le parking de l’Espace Santé 1 pour effectuer les tests de dépistage.

Sur ordonnance médicale

Le maire de Six-Fours, lui même contaminé par le Covid-19 en mars dernier, a expliqué pourquoi il a souhaité mettre en place ce procédé.

"Ça évite que les gens attendent, parce qu’ils sont réticents à venir en ce moment dans des salles où ils sont plusieurs, commentait Jean-Sébastien Vialatte. Là, ils ne descendent pas de leur voiture. L’essentiel était de ne pas engorger nos salles d’attente et d’aller le plus vite possible."

Et pour les patients qui s’y rendent à pied, il n’y a aucun contact avec un objet dans le laboratoire ou avec les biologistes. Après leur passage, le local de fortune est désinfecté grâce à des solutions.

Pour venir se faire dépister, Jean-Sébastien Vialatte prévient: "Il nous faut au minimum une prescription d’un médecin."

Les malades doivent également se munir de leur attestation de mutuelle et de leur carte Vitale.

Les résultats sous 48 heures...

Si le test ne prend que quelques secondes, il faut cependant patienter environ 48 heures pour obtenir les résultats.

"On a un sous-traitant parisien. C’est pour ça qu’on fait les tests le matin (de 9h à 12h). Cela nous permet de les envoyer dans l’après-midi, pour qu’ils arrivent sur la capitale en début de soirée", détaille le biologiste.

 

Actuellement, les résultats sont communiqués par téléphone au malade et à son médecin. Toutefois, Marie Vialatte œuvre pour une consultation du résultat par Internet, qui pourrait être mise en service dans les tout prochains jours.

"On est en train de travailler avec notre fournisseur informatique pour mettre ça en place. On invite également les personnes à venir récupérer leur compte rendu papier à la fin du confinement, quand tout sera terminé."

Une marge d’erreur possible

Selon le maire, "25 et 30% de cas positifs" ont été recensés parmi les centaines de tests effectués depuis lundi.

"Il faut savoir que tous les tests de biologie sont imparfaits et la principale source de résultats non-satisfaisants, c’est ce qu’on appelle le pré-analytique, c’est-à-dire l’étape de prélèvement, précise Marie Vialatte.

"Le prélèvement nasopharyngé devant être assez profond, l’anatomie fait que, parfois, on a des difficultés, et c’est pour cela qu’il y a une marge d’erreur."

 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.