“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un extra du Sass Café à Monaco testé positif au coronavirus

Mis à jour le 21/08/2020 à 21:50 Publié le 21/08/2020 à 20:43
Ce vendredi, un seul cas de Covid-19 était confirmé. D’autres résultats sont attendus dans les prochaines heures.

Ce vendredi, un seul cas de Covid-19 était confirmé. D’autres résultats sont attendus dans les prochaines heures. Photo J.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un extra du Sass Café à Monaco testé positif au coronavirus

Un serveur embauché en extra a réalisé un test en France et est malade de la Covid-19. Le patron, Samy, a immédiatement fait tester l’ensemble des 66 salariés et prestataires. Bilan, ce vendredi soir : 59 tests sont revenus négatifs.

Samy, le patron du Sass, ne badine pas avec le coronavirus. Ce vendredi, depuis l’étranger, il était accroché à son téléphone pour connaître, d’heure en heure, les premiers résultats des tests passés par soixante salariés et prestataires, après la détection, mardi soir, d’un cas de Covid chez un de ses extras qui réside en France.

Et à 21h30, 59 personnes avaient reçu leur résultat : "Négatifs", lance Samy.

"Je suis en contact direct avec le Ministre d’État Serge Telle. Et en accord avec le gouvernement, mon établissement reste ouvert tant que nous n’avons pas l’ensemble des résultats des analyses. Mais demain (samedi, ndlr), la situation sera peut-être tout autre. Si j’ai plusieurs cas positifs, je ferme! J’ai été le premier à dire au gouvernement que je ne voulais pas prendre de risque."

"L’essentiel est la santé des gens"

Ce samedi, la journée sera certainement ponctuée de nombreux messages. Négatifs ou positifs, Samy reste droit dans ses bottes.

"Je parle en toute transparence. La Covid est partout. Immédiatement après l’annonce du cas positif, j’ai pensé fermer le Sass au moins 48 heures. J’ai alerté les autorités de la situation. C’est le Ministre qui m’a donné l’autorisation de rester ouvert. Je n’ai donc pas de raison de fermer parce qu’à cette heure, sauf ce cas qui peut être isolé, je n’ai rien de concret et l’ensemble du personnel respecte strictement les gestes barrières. L’essentiel est évidemment la santé des gens."

De son côté, le gouvernement explique la situation : "Les autorités sanitaires de la Principauté ont été informées qu’un serveur du Sass Café a été testé positif en France. Deux contacts proches (dont un membre de la famille du malade), eux aussi salariés de l’établissement, ont été identifiés et mis en confinement pour 14 jours. Ces deux personnes ont fait l’objet, comme la soixantaine de salariés du Sass Café, d’un test PCR réalisé mercredi et jeudi à l'initiative de la Dasa, à Monaco. Les résultats sont attendus très prochainement."

Le gouvernement ajoute que "des contrôles réguliers avaient été organisés dans les semaines précédentes (...) et avaient conclu au respect strict des mesures barrières au sein de l’établissement".

Et précise que ce cas confirmé n’apparaît pas dans le bilan sanitaire monégasque "car il s’agit d’une personne résidant en France et testée en France".

"Il n’y a pas lieu de fermer l’établissement"

Pour la Direction de l’Action sanitaire et la Médecine du Travail – élément important –, "en raison du bon respect des mesures barrières qui sont efficaces contre la transmission de la Covid, il n’y a pas lieu, d’emblée, de suspendre l’exploitation de l’établissement. Seuls les contacts proches identifiés au cours de l’enquête sont mis en relation avec le médecin inspecteur de santé publique; les clients du Sass Café n’entrent pas dans cette catégorie."

Le Sass et le gouvernement sont donc, aujourd’hui, suspendus à l’annonce des prochains résultats d’analyse. Toutefois, la tendance semblait bonne, ce vendredi soir.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.