Rubriques




Se connecter à

Un 31e décès attribué à la Covid-19 à Monaco

Une personne résidente de 97 ans, testée positive au virus SARS-CoV-2, est décédée, a annoncé le gouvernement princier ce vendredi soir.

La rédaction Publié le 09/04/2021 à 19:24, mis à jour le 09/04/2021 à 19:50
Les urgences du Centre Hospitalier Princesse Grace de Monaco. Illustration. Photo archives Jean-François Ottonello

"Il s’agit du 31ème décès d’une personne résidente de la Principauté lié au coronavirus depuis le début de l’épidémie. Le Gouvernement princier présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de cette personne. Il tient à les assurer de son entier soutien en ces moments douloureux."

Cinq nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été révélés ce vendredi soir. Le bilan sanitaire de la Principauté s’élève donc à 2.369 personnes touchées par le coronavirus depuis le début de la crise sanitaire.

Ce vendredi soir, 28 personnes étaient prises en charge au CHPG: 22 patients, dont 5 résidents, étaient hospitalisés. Par ailleurs, 6 personnes, non résidentes, étaient soignées en réanimation. Et 64 personnes étaient suivies par le Centre de Suivi à Domicile

Il y avait lieu de constater 7 guérisons supplémentaires ce vendredi. Le total des personnes guéries s’élève donc à 2.220.

 

Près de 32 % de la population vaccinée

Dans son bilan hebdomadaire sur les chiffres de la vaccination, le gouvernement annonce que 11.962 ont été vaccinées à ce jour*. Soit, l’équivalent de 31,48 % de le population monégasque. 

Quelque 9.783 ont reçu l'injection de rappel. Soit 81,78% des personnes vaccinées.


Les chiffres ci-dessous sont arrêtés à ce jeudi soir inclus.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.