Rubriques




Se connecter à

Tout ce qu'il faut savoir sur le pass sanitaire disponible d’ici le 5 juillet à Monaco

Le gouvernement princier a présenté, jeudi, les modalités du pass sanitaire monégasque. Un pass reconnu par la France, avec une petite subtilité pour voyager en Europe. On fait le point.

Marie Cardona Publié le 25/06/2021 à 15:09, mis à jour le 25/06/2021 à 14:52
Cyril Dodergny

Particulièrement attendu par la population, le pass sanitaire version monégasque sera disponible le 5 juillet, a annoncé hier le gouvernement à l’occasion d’une conférence de presse.

« Nous avons fait le maximum pour être prêts dans les délais. Car le pass sanitaire n’est pas un gadget mais un élément stratégique de sortie de crise », confie Fréderic Genta, délégué interministériel à la transition numérique.

Plusieurs mois de travail ont été nécessaires pour proposer aux Monégasques et aux résidents, un outil « en tout point conforme aux spécifications de l’Union européenne » et qui respecte la confidentialité des données personnelles.

Pas d'appli mais un pas papier ou numérique

Contrairement à la France, Monaco a fait le choix de ne pas opter pour une application. « Le Monaco Safe Pass se matérialisera soit en format papier, soit en format numérique par un “QR Code” accompagné d’un certain nombre d’informations », précise Julien Dejanovic, directeur des services numériques.

 

Les détenteurs du pass sanitaire monégasques pourront donc choisir de garder toujours avec eux leur attestation au format papier, de prendre en photo leur QR Code ou de recevoir une version numérique afin de le stocker sur leur smartphone.

« Nous avons fait le choix de la simplicité pour les usagers. Nous n’avons pas voulu forcer à l’usage d’une application », explique Julien Dejanovic.

Valable à Monaco et reconnu en France

« C’est un passeport qui sera reconnu par la France et permettra de voyager dans le pays voisin et dans tous les lieux où celui-ci exige un pass sanitaire », poursuit le ministre d’Etat, Pierre Dartout.

A noter que les salariés français s’étant fait vacciner à Monaco bénéficieront aussi du Monaco Safe Pass.

Sur la base du volontariat, les détenteurs du pass monégasque pourront demander une conversion de leur passeport sanitaire en pass «européen» pour qu’il soit valable dans l’ensemble de l’Union européenne et dans tous les pays avec lesquels la France et l’Union européenne ont des accords (lire ci-dessous).

 

QR Code : pour qui et comment l'obtenir ?

Alors que le QR Code ne sera disponible que dans une dizaine de jours, différents cas de figure se présentent, que l’on soit déjà vacciné ou non, que l’on ait déjà contracté la covid ou que l’on réalise simplement un test PCR.

  • Les personnes vaccinées après le 5 juillet
    C’est le plus simple. Les personnes qui se feront vacciner après le 5 juillet seront invitées à se rendre dans un centre de vaccination.

Sur place, elles devront remplir la fiche de renseignement. C’est là qu’elles devront préciser si elles veulent bénéficier de la conversion de leur pass monégasque en pass européen pour pouvoir voyager dans l’Union Européenne. Une simple case sera à cocher.

Après l’injection, elles recevront immédiatement leur attestation de vaccination papier ainsi que leur pass sanitaire.

  • Les personnes réalisant un test PCR à partir 5 juillet
    Les personnes qui devront réaliser un test PCR avant le 5 juillet devront se rendre dans un centre de test et remplir également leur fiche de renseignement.

Elles seront prévenues par SMS que leur résultat et leur pass sont disponibles au téléchargement. Pas vraiment de bouleversement. Le processus est identique à celui utilisé pour les résultats des tests PCR avant la mise en place du pass sanitaire.

  • Les personnes rétablies
    Sont considérées comme rétablies, les personnes ayant eu un test positif de plus de 15 jours et de moins de 6 mois. Pour elles, pas besoin de se rendre dans un centre de vaccination pour obtenir leur pass sanitaire. Elles doivent simplement renseigner un formulaire en ligne (onglet « demander son certificat de rétablissement ») pour faire une demande de pass monégasque ou européen sur le site www.covid19.mc.

La demande est ensuite contrôlée et traitée par le centre de vaccination. Si elle est jugée conforme, les personnes concernées recevront leur pass sanitaire par mail à partir du 5 juillet.

Pour ceux qui ne seraient pas à l’aise avec le numérique, un guichet sera également installé à l’Auditorium Rainier III (voir encadré) pour un retrait papier de l’attestation.

  • Les personnes vaccinées avant le 5 juillet
    Elles sont près de 20.000 à ce jour et ont reçu un document papier sans QR Code lors de leurs première et deuxième injections.

« Nous avons conscience qu’il faudra répondre très rapidement à leurs attentes », précise Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement ministre des Affaires sociales et la Santé.

Dès aujourd’hui, « deux équipes de 12 personnes seront mobilisées tous les jours de 8 h à 20 h - samedi et dimanche compris - pour prendre en compte et traiter les demandes qui arriveront jusqu’à nous ».
Ceux qui ont été vaccinés en Principauté (salariés français inclus) devront se rendre sur le site www.covid19.mc et cliquer sur l’onglet « Demander son certificat de vaccination ».

Pour éviter les tentatives de fraude, il sera demandé à la personne vaccinée de mentionner sa date de vaccination et le numéro du lot du vaccin sur le formulaire en ligne. « Ces informations figurent sur le document papier qui a été remis lors de la vaccination. Il sera ensuite demandé à la personne concernée si elle veut bénéficier du seul pass monégasque ou du pass valable dans l’ensemble de l’Union européenne. »


Le QR Code lui sera ensuite envoyé par mail. « Si les demandes nous parviennent dès à présent, nous sommes en capacité de traiter les 20 000 demandes pour le 5 juillet », assure Didier Gamerdinger.

Comment sera contrôlé le QR Code sur le territoire ?

S’il n’y a pas d’application pour permettre aux particuliers de présenter leur pass sanitaire, il y a aura bien une pour le contrôler.

« Elle sera à destination des professionnels du territoire et sera disponible d’ici la mise en vigueur du pass sanitaire », explique Julien Dejanovic.

Et Frédéric Genta de préciser : « Il s’agira d’une application qui fonctionnera “off ligne” [sans connexion Wifi, N.D.L.R.], ce qui garantit la protection des données personnelles puisqu’aucune donnée n’est transférée ou conservée sur un serveur ».

Le pass sera demandé aux clients dans les hôtels, des bars et restaurants (1) du territoire. En scannant le QR Code, le professionnel verra « des informations d’état civil : le nom, le prénom et la date de naissance de l’usager », reprend Julien Dejanovic.

Michaël Alesi / Dir Com.

« Et puis, il y aura un code couleur. Il s’affichera vert si le cycle vaccinal (deux doses ou une dose pour les personnes ayant déjà contracté la covid) est terminé depuis plus de 14 jours. Avant, il s’allumera rouge. »

Cela fonctionnera de la même manière pour les tests PCR négatifs de moins de 48 heures et les certificats de rétablissement (dernier test positif dont la date de prélèvement est supérieure à 15 jours et inférieure à 6 mois).

« Lors du contrôle du pass sanitaire, le contrôleur ne pourra pas savoir si le QR Code qui lui est présenté est issu d’un cycle vaccinal terminé, d’un test PCR ou d’un certificat de rétablissement.» De même, il ne pourra pas savoir la raison en cas d’invalidité du pass sanitaire qui lui est présenté.

1- Des réflexions sont en cours pour les établissements de nuit et les grands événements.

 

Comment voyager dans et hors de l'Union Européenne

Monaco ne faisant pas partie de l’Union Européenne, le pays se heurte à une contrainte quant à la validité de son pass sanitaire hors de ses frontières.

Aussi, le passeport sanitaire monégasque seul ne pourra être utilisé dans l’ensemble des pays de l’Union (hors France). « Une question réglementaire et non technique », souligne Julien Dejanovic.

« Néanmoins, grâce à la coopération avec la France nous allons pouvoir proposer une conversion du pass monégasque en pass européen, valable dans toute l’Union européenne. » Il donnera ainsi les mêmes facilités de déplacement que pour n’importe quel ressortissant européen.

Pour l’obtenir, il faudra en faire expressément la demande au moment de la vaccination ou, pour ceux déjà vaccinés, à l’occasion de leur démarche en ligne pour obtenir le Monaco Safe Pass.

Et ce « car nous devrons procéder à un échange de données avec la France. Cet échange d’information n’est que transitoire et les données des ressortissants de Monaco ne sont jamais stockées sur des systèmes français », assure cependant Julien Dejanovic. Aucun délai n’est à prévoir.

Pour les voyages hors de l’Union européenne, la Principauté sera tributaire des accords passés par la France et l’UE.

 

Parallèlement, les étrangers qui souhaitent séjourner en Principauté devront également présenter des garanties.

Les ressortissants issus des pays classés « zone verte » par la France pourront entrer sur le territoire en présentant leur pass sanitaire, un PCR négatif ou un certificat de rétablissement.

Ceux en provenance d’une zone orange devront détenir un PCR accompagné d’un certificat de vaccination ou de rétablissement.

En revanche, les ressortissants des zones rouges doivent obligatoirement justifier d’un motif impérieux, d’un test PCR et se soumettre à une période de 7 jours d’isolement.

« La composition de ces zones évolue constamment selon l’évolution de l’épidémie. Il est conseiller de s’assurer de l’actualisation sur le site du gouvernement français », rappelle Patrice Cellario, conseiller de gouvernement ministre de l’Intérieur.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.