“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Tests sérologiques à Monaco: les questions que l'on se pose encore

Mis à jour le 27/05/2020 à 11:01 Publié le 27/05/2020 à 11:00
Un centre de test de dépistage Covid-19 est installé au Grimaldi Forum.

Un centre de test de dépistage Covid-19 est installé au Grimaldi Forum. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Tests sérologiques à Monaco: les questions que l'on se pose encore

Pourquoi se faire tester? Que se passe-t-il en cas de test positif? On répond aux questions qui se posent encore autour du dépistage du Covid-19 en Principauté.

Une semaine jour pour jour après le début de la campagne de dépistage de l’ensemble de la population monégasque, le constat est là: seulement un résident sur deux a passé un test sérologique gratuit à l’espace Léo-Ferré ou au Grimaldi forum de Monaco. Si vous hésité à vous faire tester, voici des réponses aux questions qui pourraient vous rassurer.

Pourquoi se faire tester?

"Pour rassurer tous ceux qui souhaitent savoir s’ils ont été en contact avec le virus", répond Didier Gamerdinger, conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé. C’est simple, c’est gratuit, ça dure vingt minutes. "Pour connaître le statut sérologique de la population, poursuit le conseiller. Plus nous avons de personnes testées, plus le reflet statistique sera proche de la réalité. À ma connaissance, c’est la première fois."

Monaco est ainsi le premier État à tester gratuitement 100% de sa population résidente et salariée. Dans les prochaines semaines, se dessinera une image grandeur nature de l’impact du coronavirus en Principauté.

À ce stade, nous sommes à environ 3% de cas positifs dans la population testée.

>> REVOIR. VIDÉO. Le prince Albert II encourage tous les résidents et salariés à se dépister gratuitement

"Cela signifie que le virus a relativement peu circulé à Monaco, avec une virulence limitée, juge le conseiller Gamerdinger. Les résidents ont été responsables, ils ont appliqué les gestes barrières assez tôt. Ceci explique cette faible séroprévalence de la population."

Comme la population a été peu exposée, la vigilance est de mise pour la suite car une grande partie des résidents n’ont pas développé d’anticorps.

Que se passe-t-il en cas de test positif?

Les 200 personnes diagnostiquées positives la semaine dernière ont été orientées vers un médecin du centre de dépistage, qui leur a prescrit une prise de sang. Dès lors, si la positivité est confirmée, cela signifie qu’elles ont croisé la maladie de manière certaine.

Il est alors conseillé de pratiquer un test PCR. Toutes les personnes diagnostiquées positives sont désormais suivies par une équipe installée à l’auditorium Rainier-III.

"Cette cellule va mettre en place un protocole de prise en charge des patients, explique Ludmilla Raconnat Le Goff, secrétaire général du Département des Affaires sociales et de la Santé. Ils seront orientés vers un médecin de ville ou vers le CHPG, pour les cas les plus graves."

Pourquoi le bilan sanitaire n’évolue pas depuis la campagne de tests sérologiques?

"Le bilan sanitaire quotidien ne tient pas compte des cas positifs asymptomatiques, répond Didier Gamerdinger. Il ne signale que les personnes positives et malades, qui ont été testées en Principauté. Une partie d’entre elles ne réside pas à Monaco. C’est notamment le cas de la prof de maths du lycée Albert-Ier. Elle vit en France, elle a été testée en France, elle apparaît donc dans les statistiques françaises."

Sur les 98 cas positifs du bilan monégasque, 67 sont des résidents de la Principauté.

Le test sérologique utilisé à Monaco est-il fiable?

Le Trod (Test rapide d’orientation diagnostic), de marque Medsan, n’est pas dans la liste des 23 tests agréés en France. Pourquoi? "Je n’ai pas la réponse, répond le conseiller. Le test que nous utilisons est assemblé en Allemagne. Nous l’avons obtenu par le canal de la Croix-Rouge monégasque, qui s’est adressée à la Croix-Rouge internationale. Nous avons attendu qu’il soit vraiment au point. Nous l’avons ensuite fait expérimenter dans deux laboratoires. Résultat, il fonctionne. Et il est très sensible. Le taux d’erreur est extrêmement faible. Ce test est fiable à 98%."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.