“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Stop au tabac : 2 500 euros économisés en une année Coelioscopie 3D : plus précis, moins invasif

Mis à jour le 26/11/2016 à 05:16 Publié le 26/11/2016 à 05:16
L'appareil de cœlioscopie 3D est un bon intermédiaire entre le robot et la cœlioscopie 2D, selon le Pr Barranger.

L'appareil de cœlioscopie 3D est un bon intermédiaire entre le robot et la cœlioscopie 2D, selon le Pr Barranger. AX. T.

Stop au tabac : 2 500 euros économisés en une année Coelioscopie 3D : plus précis, moins invasif

Novembre a été déclaré « Moi(s) sans Tabac ». Près de 160 000 Français ont décidé de relever le défi d'arrêter la clope. Si le bénéfice financier est indéniable, celui sur la santé l'est encore plus

Infarctus, cancer du poumon, insuffisance respiratoire. Voilà le cortège des principales (parce qu'elles sont en réalité légion) maladies induites par le tabac. Et chaque année, la cigarette tue 78 000 fumeurs en France. C'est un peu comme si un Airbus A320 se crashait chaque jour. Par comparaison, on recense dans le même temps en moyenne 3 000 morts sur la route. Autant dire que la clope est un ennemi redoutable. Mais l'issue mortelle n'est pas inéluctable. Il est toujours temps d'arrêter.

Mieux vaut tard que jamais, l'adage n'a jamais trouvé aussi bien lieu de s'appliquer. Novembre a été déclaré Moi(s) sans tabac par le Ministère de la Santé. Plus de 160 000 fumeurs se sont lancé le défi d'arrêter.

Pour cela, ils sont aidés. Aujourd'hui, les substituts nicotiniques sont remboursés à hauteur de 150 euros par année civile et par bénéficiaire. « La cigarette est une addiction. Ce sont les effets cérébraux de la nicotine qui créent cette dépendance. Mais ce qui est dangereux dans le tabac, ce sont surtout les produits de la combustion, souligne le Pr Charles-Hugo Marquette, chef du service de pneumologie du...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct