Rubriques




Se connecter à

Six cents spécialistes du coeur se réunissent au Grimaldi Forum

La Heart Valve Society, présidée cette année par le professeur Gilles Dreyfus, du Centre cardio-thoracique de Monaco, réfléchit, au plus haut niveau international, sur les valves cardiaques

J.D. Publié le 03/03/2017 à 05:09, mis à jour le 03/03/2017 à 11:41
Le professeur Gilles Dreyfus, directeur de l'équipe médico-chirurgicale du Centre cardio-thoracique de Monaco, a ouvert hier matin, au Grimaldi Forum, l'édition 2017 de la Heart valve society dont il est le président. Sébastien Botella

"C'est la seule société de cardiologie qui rassemble échographistes, cardiologues interventionnels, chirurgiens et chercheurs."

Pendant trois jours, le Pr Gilles Dreyfus, directeur de l'équipe médico-chirurgicale du Centre cardio-thoracique de Monaco, rassemble quelque six cents spécialistes du cœur au Grimaldi Forum, dans le cadre du congrès professionnel Heart Valve Society dont il est cette année le président. Depuis hier et jusqu'à demain, les conférences et ateliers s'enchaînent pour examiner sous toutes les coutures les valves cardiaques.

Venus du monde entier

Les congressistes viennent de toute l'Europe, mais aussi des États-Unis, d'Asie et du Moyen-Orient. "C'est la parfaite réunion de tous les spécialistes mondiaux désireux de participer et d'échanger au cours d'une véritable confrontation médico-chirurgicale, explique le Pr Dreyfus. Les sujets d'actualité dans notre domaine sont tous plus enrichissants les uns que les autres, et de nos discussions vont naître les prochaines recommandations des sociétés savantes qui constitueront nos lignes directrices pour les procédures médicales à adopter. C'est dire l'importance de ce congrès…"

 

Parmi les thèmes abordés, citons les progrès étonnants réalisés par l'imagerie médicale à l'intérieur même d'un cœur, les indications sur les risques mais aussi sur les bénéfices d'une intervention précoce sur les valves, ou encore le rôle important des bio marqueurs en chirurgie.

Mais la force du congrès, c'est également la possibilité de réfléchir et d'échanger entre confrères sur les intérêts de telles ou telles techniques pour le patient. Car les médecins ont bien conscience de la puissance industrielle qui se déploie autour d'eux, avec des enjeux très importants. Il s'agit alors de faire face à la pression économique pour agir dans un seul intérêt : celui du malade.

"L'industrie est tournée vers les pays qui ont de l'argent. C'est un gros problème. Une nouvelle valve sur le marché représente des années d'investissement et des risques de poursuite judiciaires en cas de défaillance. En Afrique, en Asie, et notamment Chine, les médecins diagnostiquent beaucoup de rhumatismes articulaires aigus chez les enfants notamment. Il y a des paradoxes entre la recherche très sophistiquée et la maladie. Alors, même si c'est une goutte d'eau, c'est pour cela que j'opère entre 40 et 50 enfants par an, venus de pays en voie de développement."

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.