Rubriques




Se connecter à

Que faut-il manger et boire lorsqu'il fait très chaud?

La rédaction Publié le 16/06/2022 à 10:35, mis à jour le 16/06/2022 à 12:30
Image d'illustration. Photo AFP

Question de Coralie

Que doit-on manger et boire en période de canicule?

Bonjour Coralie, 

Une vague de chaleur s'abat sur l'hexagone. 23 départements ont d'ores et déjà été placés en vigilance orange canicule par Météo France ce jeudi, vous avez donc raison de vous poser cette question. 

Voici quelques conseils pour bien boire et manger lorsqu'il fait très chaud: 

 

- Buvez de l’eau, régulièrement, sans attendre d'avoir soif, environ 1,5L par jour.
- Vous pouvez également vous concocter de délicieuses eaux aromatisées avec de la menthe, du citron, du thym... Attention à ne pas y mettre trop de sucre, ne pas en mettre du tout, c'est mieux.
- Boire frais, mais pas glacé, car votre organisme va fournir de l'énergie pour réchauffer le corps.
- Éviter le café et le thé car ils sont diurétiques et favorisent donc la déshydratation, ou alors buvez les tièdes et sans sucre.
- Évitez l’alcool, car il déshydrate.
- Mangez en quantité suffisante.
- Manger plutôt des plats froids pour éviter de fatiguer inutilement votre organisme et favoriser la digestion.
- Privilégiez les aliments riches en eau comme les fruits et les légumes pour vous hydrater (tomates, concombres, pastèque...)
- Limitez le sel car il donne soif et retient l'eau, donc n'est pas favorable à l'hydratation du corps.
- Privilégiez les sorbets sans sucres ajoutés ou faits maison qui contiennent plus d'eau que les glaces à la crème et sont moins caloriques.

Bonne journée !

 

Offre numérique MM+

Posez votre question à la rédaction
Grands projets, enjeux locaux, coronavirus, travaux, politique, économie…
Posez toutes vos questions à nos journalistes. Et retrouvez leurs réponses dans la rubrique dédiée

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.