Rubriques




Se connecter à

Pour qui? Quand? Quels effets secondaires? 5 questions pour tout comprendre au "Molnupiravir", le traitement miracle contre la Covid-19 qui débarque en France

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré au cours d'une conférence de presse tenue le jeudi 25 novembre que le médicament "Molnupiravir" serait disponible en France à partir du 1er décembre. On fait le point.

La rédaction Publié le 25/11/2021 à 15:10, mis à jour le 25/11/2021 à 15:46
Les pilules du traitement "molnupiravir" contre le Covid-19. Photo AFP

Une pilule ou un comprimé pour guérir du Covid ? Il représente un "immense espoir" et une "nouvelle arme" pour lutter contre la Covid-19. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a déclaré au cours d'une conférence de presse tenue le jeudi 25 novembre que le médicament "Molnupiravir" serait disponible en France à partir du 1er décembre. 

Il se présentera sous la forme d'un comprimé et "pourra être prescrit par la médecine de ville", a-t-il poursuivi. Il sera commercialisé sous le nom de "Lagevrio" et a été développé par le laboratoire américain Merck et Ridgeback Biotherapeutics.

Selon Olivier Véran, la France - qui en a commandé 50.000 doses - sera le premier pays européen à proposer ce traitement. On fait le point. 

Comment et quand le prendre? 

Il s'agit du premier médicament anti-Covid. Ce sont des comprimés à prendre par voie orale dans les 5 jours suivant le début des symptômes de la Covid-19 pour éviter une aggravation de la maladie.

 

"Vos médecins recevront les indications et les règles de prescription de ce médicament. Ce médicament, s'il est administré dans les cinq premiers jours peut réduire par deux le risque d'être hospitalisé", a indiqué, le ministre de la Santé, Olivier Véran. 

Le laboratoire Merck évoque une dizaine de prises en cinq jours pour que le traitement soit efficace. 

Comment ça marche? 

Le Molnupiravir a pour but de réduire le risque de développer une forme grave de la Covid et la durée de la maladie. Le médicament a pour objectif d'inhiber la réplication du SARS-CoV-2, l'agent causal du Covid-19, en s'incorporant dans le génome du coronavirus. Il entraîne alors des erreurs de réplication de l'ARN du virus l'empêchant de se propager.

Y a-t-il des effets secondaires? 

Le laboratoire Merck évoque peu d'effets secondaires. Selon des essais cliniques effectués par le laboratoire, entre 1,3 et 3,4% des "testeurs" ont arrêté le traitement suite à des effets indésirables. Parmi les effets secondaires notés: la diarrhée, les nausées, les étourdissements et les maux de tête.

Qui pourra le prendre? 

Olivier Véran a indiqué que ce comprimé sera d’abord réservé aux personnes de plus de 65 ans et aux personnes présentant des comorbidités. Il sera destiné aux malades atteints de la Covid-19 mais qui n'ont pas été placés sous assistance respiratoire. 

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.