Parents, ces 6 choses que vous devez savoir sur la Maison des 1000 premiers jours ouverte à Nice

S’inspirant des travaux du neuro-psychiatre Boris Cyrulnik, le conseil départemental des Alpes-Maritimes est le premier de France à ouvrir ce site, à Nice, entièrement dédié à la parentalité et à la petite enfance.

Article réservé aux abonnés
Christine Rinaudo Publié le 20/01/2023 à 08:30, mis à jour le 19/01/2023 à 22:18
Une Maison des Alpes-Maritimes des 1 000 premiers jours dédiée au bien-être de l’enfant et de ses parents. (Photo Frantz Bouton) FRANTZ BOUTON / Nice MatinFRANTZ BOUTON / Nice MatinFRANTZ BOUTON / Nice MatinFRANTZ BOUTON / Nice Matin

Je veux devenir parent. Je vais devenir parent. Je deviens parent. Trois étapes majeures de la parentalité. Trois phases fondamentales dans la vie d’un couple qui soulèvent une foule d’interrogations.

Ces questions, parfois angoissantes, complexes, stressantes, peuvent désormais trouver chacune une réponse au 172, avenue de la Californie à Nice. C’est sur une ex-PMI (protection maternelle infantile), que le conseil départemental des Alpes-Maritimes a fait de deux niveaux de 700m2, une maison claire et riante: la Maison des Alpes-Maritimes des 1.000 premiers jours. Une initiative pilote pour le conseil départemental, le premier de France à ouvrir ce lieu pluriel, inspiré des travaux du neuro-psychiatre Boris Cyrulnik, présent ce jeudi à l’inauguration aux côtés de Charles Ange Ginesy, président du Département, Eric Ciotti, député, président de la commission départementale des finances, Christelle d’Intorni, députée...

On vous explique comment va fonctionner cette demeure à la fois unique et plurielle, entièrement dédiée aux parents en devenir ou en cours et aux enfants de moins de 3 ans en proposant un accompagnement sur-mesure et de proximité.

1. Pourquoi les 1.000 premiers jours?

Ils englobent la période de la préconception, de la grossesse et des trois premières années de l’enfant. Cette période qui constitue un moment essentiel pour le développement du bébé, sa construction, sa santé, son bien-être. C’est aussi un moment important pour les futurs parents, y compris quand la fécondation n’est pas encore faite. Ce moment où on se demande notamment si on est prêt (e) à être parent, comment on va réagir à la grossesse, qu’est-ce-qui nous attend, comment élever le futur bébé...

2. Qui peut accéder à cette maison?

L’éveil sous toutes ses formes. Y compris sportives... Frantz Bouton / Nice MatinFrantz Bouton / Nice MatinFrantz Bouton / Nice MatinFrantz Bouton / Nice Matin.

Réponse de Charles Ange Ginesy: "Tout le monde, quelle que soit la situation des revenus. Cette maison offre des prestations entièrement gratuites mises à disposition de toute la population."

3. Qui épaule ce projet de fonder une famille?

Des équipes du Département avec la participation d’un réseau de professionnels de la périnatalité et de la petite enfance: deux puéricultrices, deux sages-femmes, un éducateur de jeunes enfants, un psychologue, une assistante de gestion, un agent d’accueil, une coordinatrice, des professionnels contributeurs des centres de PMI, d’institutions ou d’associations partenaires.

4. Comment s’organise l’espace?

En nombreux services de proximité: consultations pré-conceptuelles, projet de naissance, préparation à la naissance, santé et bien-être de la femme enceinte, allaitement et alimentation, place du père ou du co-parent, relation parent-enfant... Cette maison est également un lieu de vie où tout le monde peut participer, échanger au cours d’ateliers (éducation nutritionnelle, éveil culturel, yoga, sophrologie...) ou de simples échanges spontanés. C’est ce que Boris Cyrulnik appelle le "Village".

5. Pourquoi Boris Cyrulnik est-il dans la boucle?

Le consensus de vulgarisation scientifique portant sur la période cruciale depuis la conception d’un enfant jusqu’à l’apparition de la parole, a été établi par la Commission des 1.000 premiers jours de l’enfant que préside Boris Cyrulnik. Un rapport a été rendu au Gouvernement en 2020 avec comme objectifs de déterminer les meilleures conditions d’épanouissement pour un enfant et de proposer un nouvel accompagnement des parents tout en repensant le fonctionnement des systèmes d’accueil des jeunes enfants. D’où la création du concept de Maison des 1.000 jours. L’ensemble de ces travaux veut lutter contre les inégalités de destins, dire qu’aucune fatalité innée ou acquise n’est définitive face à la vulnérabilité d’un enfant, attester que tout ce qui fait l’humanité d’un être est déjà en germe et en éveil dans son état le plus précoce.

6. Comment cela fonctionne-t-il en pratique?

L’activité se fait sous forme de consultations, entretiens individuels ou actions collectives, accessibles à tous, du lundi au vendredi, de 9h à 17h. Les ateliers se font avec ou sans rendez-vous. Les consultations se font sur rendez-vous. A noter que la CAF, la CPAM, des associations tiennent des permanences. Contact: 04.89.04.58.40.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.