“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Nouveaux cas, verbalisations, évacuation de malades... Le point sur la pandémie de coronavirus dans le Var et les Alpes-Maritimes

Mis à jour le 18/03/2020 à 19:32 Publié le 18/03/2020 à 19:32
La police contrôle les personnes qui ne respectent pas le confinement, sur la promenade des Anglais à Nice, mercredi 18 mars.

La police contrôle les personnes qui ne respectent pas le confinement, sur la promenade des Anglais à Nice, mercredi 18 mars. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Nouveaux cas, verbalisations, évacuation de malades... Le point sur la pandémie de coronavirus dans le Var et les Alpes-Maritimes

Jour 2 du confinement national, qui a démarré ce mardi 17 mars à midi pour une durée minimum de 15 jours. Voici les informations qu'il faut retenir ce mercredi dans le Var, les Alpes-Maritimes et la Principauté de Monaco.

>> RELIRE. LIVE. Suivez l'évolution de la situation du coronavirus

1. Nouveau bilan

Le bilan, dressé ce mercredi soir par l'Agence régionale de santé (ARS), fait état de 566 personnes testées positives au Covid-19 dans la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur depuis le 28 février. 178 d'entre elles sont toujours hospitalisées. 

Dans le détail, on dénombre 303 cas dans les Bouches-du-Rhône, 110 dans les Alpes-Maritimes, 103 dans le Var, 32 dans les Hautes-Alpes, 15 dans le Vaucluse et 7 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Parmi ces cas, 33 sont en réanimation. 

L'ARS enregistre 7 décès de personnes qui étaient hospitalisées dans les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse.

>> RELIRE. La barre des 100 cas de coronavirus franchie dans les Alpes-Maritimes, quatre morts en PACA

2. premières amendes

Des contrôles de prévention sur la Promenade des Anglais à Nice et à Menton.
Des contrôles de prévention sur la Promenade des Anglais à Nice et à Menton. Photos Dylan Meiffret et R. D.

Les policiers ont commencé à verbaliser les personnes qui ne respectent pas le confinement à Nice. 

Deux joggeuses et un boxeur, tous sur la promenade des Anglais et loin de chez eux, ont écopé ce mercredi d'une amende 135 euros. 

>> RELIRE. Coronavirus: trop de monde sur la Promenade des Anglais, les policiers verbalisent

Confrontée à beaucoup d'indiscipline de la part des habitants qui continuent à se promener dehors, la police nationale de Menton a elle aussi organisé une grosse opération de sensibilisation (et de verbalisation) ce mercredi après-midi.

>> RELIRE. Coronavirus: face à trop de laxisme, grosse opération de sensibilisation et verbalisation à Menton

Selon la préfecture, les gendarmes des Alpes-Maritimes ont dressé 22 procès-verbaux ce mercredi pour des infractions aux obligations de confinement. Les policiers azuréen en ont rédigé, dans la seule matinée, une cinquantaine. 

3. première évacuation sanitaire vers toulon

Le convoi est parti vers 16h30 de la base d'Istres vers les hôpitaux de Sainte-Anne à Toulon et Laveran à Marseille.
Le convoi est parti vers 16h30 de la base d'Istres vers les hôpitaux de Sainte-Anne à Toulon et Laveran à Marseille. Photo Dominique Leriche

Une première évacuation sanitaire de six malades du coronavirus a été effectuée mercredi par avion depuis l'hôpital de Mulhouse vers les établissements Sainte-Anne à Toulon et Laveran à Marseille.

>> RELIRE. VIDÉO. Arrivée de 3 patients de Mulhouse atteints du coronavirus à l'hôpital Sainte-Anne de Toulon

Foyer majeur de la maladie depuis un grand rassemblement évangélique fin février à Mulhouse, le Haut-Rhin a déjà enregistré à lui seul 688 cas de coronavirus et 30 décès.

Le ministère des armées avait évoqué mardi le déploiement du module de réanimation "Morphée" qui "permet de transporter dans des conditions de prise en charge adaptées entre six et douze patients".

>> RELIRE. Les patients de Mulhouse atteints du Covid-19 transportés vers Toulon et Marseille

4. polémique des masques dans la police

Nadine Le Calonnec.
Nadine Le Calonnec. Photo L. D.

Le syndicat de police Alliance, au niveau national comme au niveau local, a lancé mardi une polémique au sujet de l'absence, selon lui, de matériels de protection.

D'autant que dans le même temps, la garde des sceaux annonçait 100.000 masques pour l'administration pénitentiaire et la gendarmerie présentait un kit de protection composé de gants, gel hydroalcoolique et masque.

"On ne peut pas laisser entendre que les policiers seraient moins bien dotés que les gendarmes", indique ce mercredi Nadine Le Calonnec, la toute nouvelle directrice départementale de la Sécurité publique, responsable de 2.000 policiers azuréens.

"Nous avons les mêmes dotations avec des masques, des gants, des gels hydroalcooliques, des sprays. Les forces de Sécurité Intérieure (police et gendarmerie) ont les mêmes conditions d'utilisation de ces équipements."

>> RELIRE. Polémique sur les masques dans la police des A.-M.: la directrice répond au syndicat Alliance

5. l'appel des infirmières pour du gel hydroalcoolique

La mairie du Pradet fait savoir que ce mercredi, à midi, elle a confié une partie de ses bouteilles de gels aux infirmières libérales de la commune.
La mairie du Pradet fait savoir que ce mercredi, à midi, elle a confié une partie de ses bouteilles de gels aux infirmières libérales de la commune. Photo G. R.

Des infirmières libérales poussent un violent coup de gueule contre l'absence de matériel dans le Var.

Elles réclament notamment les gels hydroalcooliques et masques réquisitionnés pour les élections municipales, dont le second tour a été reporté. 

Contacté à propos de ce début de polémique, Jean-Pierre Veran, président de l'association des maires du Var, annonce qu'il va inviter ses confrères à donner du matériel et du gel aux personnels soignants.

Il précise que les mairies devront conserver le minimum nécessaire pour assurer la continuité du service et les conseils municipaux d'installation.

>> RELIRE. Excédées, des infirmières du Var veulent récupérer le gel hydroalcoolique des municipales

6. le gouvernement de Monaco exposé, pas confiné

À la fin de la conférence de presse, le ministre d'Etat, deux jours avant son diagnostique, a donné une interview durant laquelle il a toussé. Un fait qui peut sembler anodin, mais qui peut avoir suffi à transmettre le virus.
À la fin de la conférence de presse, le ministre d'Etat, deux jours avant son diagnostique, a donné une interview durant laquelle il a toussé. Un fait qui peut sembler anodin, mais qui peut avoir suffi à transmettre le virus. Photo Manu Vitali/DirCom

Le ministre d'État de Monaco, Serge Telle, a été testé positif au Covid-19. Il s'agit du neuvième cas dans la Principauté de Monaco.

Avant d'être confiné à domicile, il a eu le temps ces derniers jours de côtoyer bon nombre de personnes, dont les autres membres du gouvernement monégasque... qui n'ont pas été placés en quarantaine. 

>> RELIRE. Pourquoi le gouvernement de Monaco n’est pas confiné?

Les journalistes de Monaco-Matin ont eux aussi été exposés. L'un d'entre eux, désormais confiné, raconte comment s'est déroulée la dernière conférence de presse physique donnée par le ministre d'État, deux jours avant qu'il soit diagnostiqué positif au nouveau coronavirus. 

>> RELIRE. Exposé au Covid-19 lors d'une interview du Ministre d'Etat de Monaco, notre journaliste raconte

7. 18 millions d'euros débloqués par la Région

La Région Paca débloque une aide de 18 millions à destination des entreprises impactées par l'épidémie de Covid-19, à travers le Fonds national de solidarité d'un milliard, auquel l'Etat a demandé aux régions de participer à hauteur de 250 millions.

Une première vague concerne les très petites entreprises, à travers une subvention immédiate de 1.500 euros, sans niveau de chiffre d’affaires.

La Région va, par ailleurs, "réorienter de façon prioritaire les 300 millions dédiés au développement des entreprises régionales vers celles impactées par le Covid-19. Cinq millions vont ainsi être affectés immédiatement à des garanties gratuites pour 80% des entreprises".

Autres mesures à effet immédiat, la non-application des pénalités de retard aux entreprises en difficulté, la facilitation de la reconnaissance du cas de force majeur dans les marchés publics, ou encore un moratoire de douze mois pour les prêts et avances de la Région ou de ses opérateurs.

>> RELIRE. Coronavirus: la Région débloque 18 millions pour les entreprises en difficulté


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.