“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

De futurs infirmiers… aux petits soins

Mis à jour le 06/02/2016 à 05:11 Publié le 06/02/2016 à 05:11
Je découvre la nouvelle offre abonnés

De futurs infirmiers… aux petits soins

L'Institut de formation en soins infirmiers et aides-soignants de Menton menait une opération portes ouvertes hier pour vanter les mérites de ses cursus et la qualité de l'enseignement local

Opération séduction. Mais loin des fantasmes éculés pour adolescents prépubères. La santé, c'est du sérieux et la formation des professionnels du secteur l'est encore plus. Et la filière recrute en France et sur le territoire du Mentonnais.

De quoi justifier une journée portes ouvertes, hier, à l'institut de formation en soins infirmiers et des aides soignants de Menton, implanté dans les anciens hospices Saint-Julien depuis 2009. Une première pour l'établissement qui jouit pourtant d'une bonne réputation mais qui manque peut-être d'un manque de visibilité dans l'offre de formation. Pourtant, le site fourbit de nombreux atouts, à commencer par le cadre d'études. Un site qui surplombe la mer dans un ancien hôpital réhabilité et dans une ville qui offre un climat le plus tempéré d'Europe. Ça, c'est pour la carte postale. What Else ? Une ambiance de formation privilégiée. Si l'on considère que les grands centres universitaires de la santé sont les plus prestigieux, ils n'en font pas moins figure d'usine. Quand, dans la cité des citrons le cycle se fait à taille humaine, avec des promotions de 30 à 40 élèves au plus près de la pratique avec des intervenants proches et disponibles, en lien direct avec le centre hospitalier de tutelle La Palmosa qui accueille les élèves lors de stages de professionnalisation.

« Depuis 7 ans l'institut forme des professionnels de santé aides-soignants et infirmiers au même titre que d'autres centres. À l'issue de leur cursus, les élèves ont le choix d'intégrer les services dans lesquels ils se sont spécialisés et les postes ne manquent pas sur le territoire local, comme national. Ici ce n'est pas moins bien qu'ailleurs… Bien au contraire », insiste Isabelle Hourdé, directrice des instituts.

Tout bonus pour l'hôpital

Les formations sont dispensées pour trois ans en soins infirmiers avec entrée sur concours et sanctionnées d'un diplôme d'état ayant valeur de Bac + 3. Sur 10 mois pour les aides-soignants avec deux sessions par an et accessibilité également sur concours (1). Une année de préparation aux concours est également dispensée au sein de l'établissement et entièrement financée sur fonds régionaux.

Pour l'hôpital de La Palmosa qui détache de ses services le personnel d'encadrement de l'IFSI et de l'AFSA, un tel service est un plus à n'en pas douter. « Non seulement cela nous permet de former de bons professionnels et, dans la mesure du possible, de les intégrer dans nos services qu'ils connaissent déjà parfaitement en sortant de l'école. Mais cela permet également au personnel soignant de suivre les évolutions théoriques et de se remettre à niveau en permanence en étant au contact des étudiants lors de leurs stages et en leur servant de relais entre théorie et pratique », confirme Ghislaine Touboul, directrice adjointe du centre hospitalier.

Aux petits soins pour ses élèves futurs professionnels amenés à prendre en charge des patients, l'institut mentonnais ne demande qu'à en former davantage. C'est du reste sa vocation.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.