“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

L'Inde a dépassé les 20 millions de cas de Covid-19

Mis à jour le 04/05/2021 à 07:36 Publié le 04/05/2021 à 07:35
Une femme sous oxygène en Inde.

Une femme sous oxygène en Inde. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

L'Inde a dépassé les 20 millions de cas de Covid-19

L'Inde a dépassé mardi les 20 millions de cas de Covid-19 depuis le début de la pandémie, selon les données officielles, alors que la maladie continue de faire des ravages dans le pays aux hôpitaux saturés.

Au cours des dernières 24 heures, l'Inde a recensé 357.229 nouvelles contaminations, portant le total à 20,3 millions, selon le ministère de la Santé. Les décès ont augmenté de 3.449 pour atteindre 222.408 au total. De nombreux experts estiment cependant que le nombre réel est beaucoup plus élevé.

Le pays de 1,3 milliard d'habitants, frappé par une deuxième vague d'une grande virulence, a recensé huit millions de nouvelles contaminations depuis la fin mars.

Les hôpitaux sont submergés et à court de réserves d'oxygène, de médicaments, de lits, malgré l'afflux d'aide internationale ces derniers jours.

Le nombre quotidien de nouvelles contaminations a toutefois diminué ces derniers jours, après avoir atteint un pic de 402.000 cas vendredi, pour tomber peu à peu à 392.500 samedi, à 368.000 dimanche et à moins de 360.000 au cours des dernières 24 heures.

"Si l'on analyse les cas et les décès quotidiens, il y a un signal très précoce de mouvement dans la bonne direction", a déclaré lundi à la presse Lav Aggarwal, haut fonctionnaire du ministère de la Santé.

"Mais ce sont des signaux très précoces. Il est nécessaire de les analyser plus en profondeur et de déployer des efforts pour les surveiller de manière continue", a-t-il ajouté.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.