“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Les soins et la prise en charge des patients Covid-19 se sont-ils améliorés au CHPG depuis le début de la crise sanitaire?

Mis à jour le 05/02/2021 à 15:53 Publié le 05/02/2021 à 16:30
Illustration.

Illustration. Photo Cyril Dodergny

Les soins et la prise en charge des patients Covid-19 se sont-ils améliorés au CHPG depuis le début de la crise sanitaire?

Illustration.

Illustration. Photo Cyril Dodergny

La question de Yopla

Malgré la hausse des cas et des décès, la prise en charge des patients et les soins se sont-ils améliorés avec l’expérience des derniers mois au CHPG?

Bonjour,

Depuis le mois de mars 2020, nous avons beaucoup appris de cette maladie. Notamment, que le SARS CoV-2 générait une inflammation pulmonaire majeure responsable de l’insuffisance respiratoire.

Cette inflammation est due à une agression du tissu pulmonaire par voie aérienne et vasculaire.

De plus, nous savons aujourd’hui que cette maladie virale favorise des obstructions vasculaires par stimulation de la coagulation responsables d’embolie pulmonaire ou d’aggravation de l’insuffisance respiratoire.

Bien que la cortisone n’était pas recommandée au printemps 2020 par crainte de favoriser la progression du virus, il a été montré que l’instauration de Dexaméthasone en cas de survenue d’une insuffisance respiratoire pouvait diminuer le recours à la réanimation et la mortalité. De plus, les anticoagulants protègent les patients des complications vasculaires.

Ainsi au Centre hospitalier Princesse-Grace, la prise en charge des patients atteints de Covid-19 est précisée au plan thérapeutique et facilitée par des moyens de protection efficaces. De plus, les moyens en matériel et en personnel mis à disposition pour la prise en charge de ces patients nous permettent de travailler sereinement et sans débordement.

Pour l’heure, il est important de redire que l’augmentation du taux de mortalité est imputable à l’augmentation du nombre de cas.

Cependant la médecine progresse et bien que nous n’ayons pas encore d’antiviral efficace, une publication récente met en évidence que la prise de Colchicine au début de l’infection pourrait diminuer encore les hospitalisations et la mortalité.

Cordialement,

Merci

Votre question sera vite traitée

Posez votre question
à la rédaction