“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les règles à savoir pour se déplacer, se nourrir ou se soigner à Monaco

Mis à jour le 19/03/2020 à 12:53 Publié le 19/03/2020 à 11:03
Des contrôles sont effectués, depuis mercredi, par la Sûreté publique concernant les déplacements  de personnes et pour éviter les rassemblements.

Des contrôles sont effectués, depuis mercredi, par la Sûreté publique concernant les déplacements de personnes et pour éviter les rassemblements. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les règles à savoir pour se déplacer, se nourrir ou se soigner à Monaco

Dans la foulée de l’allocution du prince Albert II, le gouvernement a précisé ce mercredi les mesures de restriction des déplacements individuels et professionnels. On fait le point sur les dernières infos

Lors de son allocution, ce mardi soir, le prince Albert II n’a pas usé du terme "guerre" - le mot prononcé par Emmanuel Macron à moult reprises durant la sienne - mais de "l’une des pires crises sanitaires" de l’histoire du pays. En se calquant sur les annonces françaises, à 24 heures près, le souverain a annoncé que les déplacements seraient strictement limités. Un confinement quasi généralisé - avec des nuances, bien entendu - sur lequel est revenu hier matin Patrice Cellario, le conseiller de gouvernement-ministre de l’Intérieur, lors d’un Facebook Live.

RELIRE. Face à "l'une des pires crises sanitaires", le prince Albert II annonce le renforcement des mesures de confinement en Principauté

"Le virus ne circule pas tout seul. Il est véhiculé par chacun d’entre nous. Pour atténuer sa propagation, il est fondamental que nous cassions celle-ci. Comment ? En limitant les contacts et les possibilités de transmission du virus", a-t-il martelé. On fait le point sur les dispositions ministérielles décrétées, pour l’heure, jusqu’au 31 mars.

Les déplacements individuels doivent être indispensables

Seuls les déplacements dits indispensables doivent être assurés : faire ses courses, honorer un rendez-vous médical urgent, apporter une assistance familiale ou garder un enfant, sortir les animaux domestiques, faire de l’exercice. "Ces déplacements doivent se faire dans la quasi-totalité des cas seul, à deux personnes maximum", précise Patrice Cellario. Oubliez donc les regroupements familiaux. A contrario de la France, la production d’une autodéclaration aux autorités locales n’est pas utile.

Un justificatif pour les déplacements professionnels

Les salariés ne pouvant télétravailler et devant se rendre en Principauté à leur poste de travail devront remplir un justificatif de déplacement professionnel - téléchargeable sur le site du gouvernement et rempli par l’employeur - à fournir aux autorités en cas de contrôle. Celui-ci est aussi reconnu par les autorités françaises.

Pas de sanctions prévues

Des contrôles seront effectués par la Sûreté publique auprès des passants dans la rue, et également pour éviter les rassemblements. Aucune amende n’est, pour l’heure, à craindre, comme en France. "Si cet appel à la responsabilité n’était pas suffisamment respecté, nous serions sans doute amenés à modifier les dispositions", prévient Patrice Cellario, lequel dit avoir confiance en les Monégasques, les résidents et les salariés.

Les livraisons à domicile sont toujours possibles.
Les livraisons à domicile sont toujours possibles. Photo Cyril Dodergny

Ventes à emporter et livraisons


Dans les commerces, celles-ci ne sont pas remises en cause à la suite des nouvelles annonces du gouvernement.

La Sûreté publique doit-elle porter gants et masques ?


A priori, les agents de la Sûreté publique ne porteront pas de masques et gants de protection lors des contrôles à la personne. "La doctrine est de ne pas en faire porter à des sujets sains", explique Patrice Cellario.Aucun cas positif au Covid-19 dans la Force publique ne lui est remonté.

Les pharmacies autorisées à livrer


L’ensemble des officines de la Principauté de Monaco peuvent assurer, de préférence par quartier et selon leur disponibilité, la livraison à domicile des médicaments et autres produits de santé aux personnes isolées à leur domicile.

Les bus en service réduit depuis mercredi soir

Emprunter le bus, c’est encore possible. Mais attention, il ne faut plus se fier aux horaires habituels. Depuis mercredi soir, la Compagnie des Autobus de Monaco a calqué ses horaires de semaine sur ceux de dimanche. Et, de fait, réduit la voilure des passages.

"On passe sur des bus toutes les 20 minutes pour toutes les lignes. Les lignes secondaires, ce sera plus toutes les 25 à 26 minutes", précise Roland de Rechniewski, directeur de la CAM. Le bus de nuit, lui, est purement et simplement retiré de la circulation.

En première ligne, les chauffeurs ont fait l’objet de mesures de protection. "Les usagers ne montent plus dans le bus par la porte avant. On a supprimé la vente de titres de transport à bord et, donc, l’échange de monnaie. Les billets doivent être achetés aux distributeurs. S’il n’y en a pas, on compte sur le sens des responsabilités des usagers pour qu’ils le fassent à leur descente du bus. On veille aussi à éviter la promiscuité en ne faisant pas monter trop de gens", poursuit Roland de Rechniewski.

Suite au confinement décidé par la France, l’affluence s’est faite rare dans les bus de la CAM. "On n’a pas compté plus de 7 personnes à bord dans un bus de douze mètres." Enfin, les bus sont désinfectés tous les jours à l’aide d’un virucide.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.