“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Le prince Albert II riposte: "C’est un peu facile de dire que Monaco est responsable de la hausse des cas dans les Alpes-Maritimes"

Mis à jour le 07/01/2021 à 19:12 Publié le 07/01/2021 à 19:08
Le prince Albert II.

Le prince Albert II. Photo C. Do

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Le prince Albert II riposte: "C’est un peu facile de dire que Monaco est responsable de la hausse des cas dans les Alpes-Maritimes"

Une semaine après le maire de Nice, Christian Estrosi, le présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a à son tour critiqué le choix de la Principauté de Monaco de maintenir ces restaurants ouverts, ce jeudi matin sur Franceinfo. A l'occasion d'un entretien téléphonique avec Monaco-Matin, cet après-midi, le prince Albert II a réagi.

"J’ai pu échanger avec M.Estrosi après sa conférence de presse il y a une semaine, a indiqué le souverain. Il m’a assuré de son soutien et de son amitié, et qu’il comprenait la situation. Tout comme le président de la République, M.Macron, avec qui j’ai pu parler lors d’un entretien privé pour lui souhaiter mes vœux.

Ce n’est pas très juste de dire ça. Nous avons eu une hausse des cas avec l’afflux de visiteurs supplémentaires pendant les fêtes, et nous avons été réactifs en sanctionnant par exemple les restaurateurs qui ne respectaient pas les règles.

C’est donc un peu facile de la part de nos amis français de dire que Monaco est responsable de la hausse des cas chez eux.

Nous restons vigilants et si la situation venait à se dégrader, nous prendrions des mesures sans attendre."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.