“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le Gemluc offre trois équipements au service d’urologie du CHPG

Mis à jour le 21/09/2018 à 08:36 Publié le 21/09/2018 à 15:30
Les 88.000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers. La princesse Caroline a assisté à la présentation.

Les 88.000 € récoltés ont permis de financer des équipements utiles dans la prise en charge de certains cancers. La princesse Caroline a assisté à la présentation. Photo Michael Alesi / Dir. Com.

Le Gemluc offre trois équipements au service d’urologie du CHPG

Grâce à une soirée caritative, le Gemluc a permis de récolter plus de 80.000 euros de dons. Une somme investie dans trois équipements pour soutenir la prise en char des cancers en urologie offerts au CHPG.

Le Groupement des entreprises monégasques a récolté plus de 1,6 million euros pour la lutte contre le cancer depuis sa création en octobre 1973. Ces sommes ont souvent été distribuées en subventions pour la recherche ou en bourses d’études, mais également en matériels de soins et de prévention contre le cancer.

Mercredi au CHPG, en présence de sa présidente d’honneur la princesse Caroline, la générosité du Groupement a été à nouveau mise à l’honneur. La somme de 88.000 euros a été récoltée lors de la soirée des Euros de l’Espoir, organisée par le Gemluc.

Ce montant important a permis l’acquisition de trois équipements pour soutenir la prise en charge des cancers en urologie: un utéroscope (endoscope souple), une sonde d’échographie coelioscopique pour robot chirurgical et des équipements complémentaires pour le laser chirurgical d’urologie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct