“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Le dépistage du coronavirus a débuté dans les lycées de la Côte d'Azur

Mis à jour le 03/12/2020 à 09:16 Publié le 03/12/2020 à 09:14
Depuis hier matin et chaque mercredi, les personnels de l’Education nationale peuvent se faire dépister au LP Les Palmiers et dans six autres lycées des A.-M.

Depuis hier matin et chaque mercredi, les personnels de l’Education nationale peuvent se faire dépister au LP Les Palmiers et dans six autres lycées des A.-M. Photo Sébastien Botella

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Le dépistage du coronavirus a débuté dans les lycées de la Côte d'Azur

Lancée en partenariat avec la Région, une opération de dépistage concerne pour l’instant les personnels. Sept lycées sont centres de tests antigéniques, tous les mercredis. Mode d’emploi

Après la campagne de dépistage lancée, à titre expérimental, au lycée de la Montagne, à Valdeblore, fermé pendant une semaine à la suite d’une vingtaine d’élèves positifs à la Covid-19, l’académie de Nice et la Région Sud-Paca ont passé la vitesse supérieure.

Pour mettre en place une vaste opération de dépistage gratuit auprès du personnel de l’Éducation nationale volontaire. Et cette opération a débuté, ce mercredi matin, dans sept lycées des Alpes-Maritimes, dont le lycée professionnel Les Palmiers à Nice.

Ce mercredi, à 10 heures, le recteur Richard Laganier et Pierre-Paul Léonelli, conseiller régional, se sont rendus sur place pour assister au démarrage de ce dispositif anti Covid-19. "Le principe est de tester pour isoler les cas positifs et ceux contact, afin de casser la chaîne de contamination du virus, rappelle le recteur. Cela permet aussi d’apaiser certaines attentes et inquiétudes parmi le personnel."

Ce mercredi, cela ne se bousculait pas à l’infirmerie du lycée. En trois heures, il y a eu sept personnes volontaires pour ce test antigénique, nouvelle génération.

C’est quoi ce test antigénique?

Il s’agit d’un test PCR reposant sur un écouvillon. Une sorte de long coton-tige d’une quinzaine de centimètres à introduire dans la narine pour des prélèvements nasopharingés. Quelle différence avec les tests PCR classiques?

"L’opération dure quinze secondes, détaille une infirmière scolaire à la manœuvre ce mercredi. Elle est beaucoup moins désagréable car l’écouvillon étant plus souple, pour un résultat très rapide: en 15 minutes, on sait si on est positif à la Covid-19 ou pas."

En revanche, le test est moins sensible donc moins précis que le PCR.

Comment fonctionnent les centres de dépistage?

Dans les Alpes-Maritimes, sept lycées sont centres de dépistage pour leurs personnels et ceux des établissements qui leur sont rattachés. Lancés hier, ces centres fonctionnent tous les mercredis de 8 à 17 heures non-stop, en dehors des vacances scolaires.

Pour se faire tester, il faut s’inscrire et venir avec sa carte Vitale et une pièce d’identité. Cette opération, qui est nationale, est menée en partenariat avec la Région, le SDIS (service départemental d’incendie et de secours des AM) et la Protection civile.

Qui est concerné?

Ces tests qui ne sont pas imposés, mais proposés concernent les personnels de l’éducation nationale (profs, administratifs, agents etc.) "Au retour des vacances de la Noël, nous ouvrirons ces dépistages aux lycéens", annonce Pierre-Paul Léonelli.

Pour l’heure, 15.000 tests ont été distribués dans les sept lycées, centres de dépistage. Histoire de préparer les vacances de Noël en se faisant tester à la Covid-19.

À ce jour, selon le rectorat, chaque jour quatre à six personnels sont positifs au virus sur l’ensemble de l’académie de Nice. "C’est, indique Michel-Jean Floc’h, inspecteur d’académie des AM, trois fois moins qu’à la mi-novembre".

Le lycée Jules-Ferry à Cannes.
Le lycée Jules-Ferry à Cannes. Photo archives NM
7 bahuts, 7 centres...

L’organisation est simple: un lycée est centre de dépistage pour son personnel ainsi que pour celui des établissements scolaires qui lui sont rattachés. Dans les AM, il y a sept lycées, pour sept centres, qui ont débuté hier et fonctionneront tous les mercredis. Voici la liste.

Le lycée du Parc Impérial est centre de dépistage pour les lycées d’Estienne d’Orves, Magnan et le collège privé sous contrat Nazareth.

Le lycée Masséna est centre de tests pour Calmette et les établissements privés sous contrat Saint-Vincent-de-Paul et Sasserno.

Le LP les Palmiers teste les personnels du collège Nucéra (Bon Voyage), de l’école Piaget (L’Ariane) et du collège Don Bosco (privé sous contrat).

Les Eucalyptus est centre de tests pour les lycées Maulnier et Augier (tourisme).

A Cannes, c’est le lycée Jules-Ferry pour Les Fauvettes et le collège Stanislas (privé sous contrat).

Les Côteaux à Cannes reçoit le lycée Bristol et le collège Philippe.

Enfin à Antibes, Audiberti est centre de test pour le lycée Léonard-de-Vinci et le collège Bertone.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.