“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le département des Affaires sociales planche sur l'intérim

Mis à jour le 27/12/2018 à 05:12 Publié le 27/12/2018 à 05:12
Le département des Affaires sociales engage une discussion sur l'intérim.

Le département des Affaires sociales engage une discussion sur l'intérim. Michael Alesi/Dir'Com'

Le département des Affaires sociales planche sur l'intérim

Le département des Affaires sociales et de la Santé a réuni les partenaires sociaux au ministère d'État, en leur proposant de réfléchir conjointement à l'élaboration d'un texte encadrant l'intérim.

Le département des Affaires sociales et de la Santé a réuni les partenaires sociaux au ministère d'État, en leur proposant de réfléchir conjointement à l'élaboration d'un texte encadrant l'intérim.

Ce domaine d'activité, très présent sur le marché de l'emploi, mériterait en effet d'être accompagné et de disposer de repères juridiques. Il est d'une importance particulière pour Monaco dont il accompagne le dynamisme de l'activité économique.

Les treize sociétés d'intérim monégasques font appel à près de 3 000 salariés chaque mois.

Pour Didier Gamerdinger, ministre des Affaires sociales et de la Santé : « L'intérim apporte la réactivité et la flexibilité dont nos opérateurs économiques ont besoin pour s'adapter au mieux à leur charge de travail. Je souhaiterais qu'ensemble nous posions les bases juridiques solides attendues depuis longtemps pour ce secteur. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct