Rubriques




Se connecter à

Le CHPG fait l'acquisition d'une gamma-caméra cardiaque

Le CHPG a investit dans un appareil de médecine nucléaire dédié aux maladies cardio-vasculaires.

Skander Farza Publié le 02/05/2017 à 05:07, mis à jour le 02/05/2017 à 11:29
Le patient est installé dans un fauteuil « type dentiste » pour lui assurer une meilleure ergonomie pendant l'examen. Photo D.R

Il y a de quoi prendre peur. Le Centre Hospitalier Princesse-Grace (CHPG) investit dans la médecine nucléaire avec l'acquisition d'une gamma-caméra cardiaque !

Pourtant derrière ces mots incongrus, se dévoile le progrès constant des traitements hospitaliers, notamment dans le champ des maladies cardio-vasculaires.

À égalité avec le cancer, elles restent les premières causes de mortalité en France.

À ce titre, la détection de ces pathologies est un enjeu majeur pour les professionnels du secteur. Dans toute la batterie de tests déjà existants, un se démarque par son efficacité sur de nombreux points : la scintigraphie myocardique. En intraveineuse, on injecte un traceur faiblement réactif pour qu'il repère quelle zone du cœur fonctionne mal.

 

Une loupe à examiner le cœur

Déjà installé sur une dizaine de sites en France, l'appareil est un des plus avancés que le CHPG possède désormais.

Cette gamma-caméra, achetée 480.000 euros à la société "Spectrum Dynamics", est la nouvelle clé pour percer les mystères de ces maladies cardiaques.

Véritable loupe à grossir le cœur, il sera possible pour les médecins du Centre d'obtenir des informations de première importance comme les territoires mal irrigués en sang ou les troubles du rythme des battements.

 

De plus, l'acquisition de ces données se fait de manière beaucoup plus rapide qu'auparavant pour des temps d'opérations divisés par deux. Un bilan positif pour soignants et patients dans la lutte contre les troubles cardiaques.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.