Rubriques




Se connecter à

L'arrêté sur l'obligation du port du masque dans certaines zones des Alpes-Maritimes reconduit par le préfet

Les modalités et la durée de ce nouvel arrêté seront connues ce lundi soir lorsque Bernard Gonzalez l’aura signé.

stéphanie gasiglia Publié le 19/07/2021 à 16:25, mis à jour le 20/07/2021 à 07:32
Le préfet des Alpes-Maritimes va reconduire l’arrêté sur le port du masque obligatoire dans certaines zones du département. Il prenait fin ce lundi soir. Mais les modalités, si elles changent, ne seront connues que ce soir. Cyril Dodergny

L’arrêté portant obligation du port du masque dans le département des Alpes-Maritimes signé par le préfet, Bernard Gonzalez, le 1er juillet et dont la validité se termine ce lundi soir à minuit, va être reconduit, selon la préfecture.

Mais dans quels termes? Sera-t-il modifié? Réponse ce lundi soir lorsque le préfet y aura apposé sa signature.

L’arrêté du 1er juillet considérait le maintien du masque obligatoire dans les zones les plus denses en population et les plus fréquentées, notamment les endroits de rassemblement où la distance interindividuelle ne pouvait être respectée et où les temps de contact prolongés ne pouvaient être évités.

 

Le port du masque était ainsi obligatoire pour toute personne de onze ans et plus dans l’ensemble des communes du département, notamment dans les marchés couverts et de plein air, les brocantes, les braderies, les marchés aux puces. Mais aussi dans les zones piétonnes et les rues de centre-ville, dans les files d’attente devant les établissements recevant du public, ou lors de rassemblement comme les feux d’artifice.

Il l’était aussi à 50 mètres autour des grandes surfaces, des crèches et des établissements scolaires, des lieux de culte au moment des cérémonies et autour des gares, aéroports, ports et arrêts de transports en commun.

Ce lundi soir, les Azuréens sauront si certaines modalités ont évolué ou si le préfet reste sur celles du précédent arrêté.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.