“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La santé connectée au service du patient a rendez-vous ces deux prochains jours au congrès e-healthworld à Monaco

Mis à jour le 25/03/2019 à 13:52 Publié le 25/03/2019 à 08:50
Le congrès e-healthworld va enchaîner les rencontres, discussions et autres ateliers pour dresser un état des lieux et envisager les perspectives de la e-santé, notamment à Monaco.

Le congrès e-healthworld va enchaîner les rencontres, discussions et autres ateliers pour dresser un état des lieux et envisager les perspectives de la e-santé, notamment à Monaco. Photo DR

La santé connectée au service du patient a rendez-vous ces deux prochains jours au congrès e-healthworld à Monaco

Ce mardi et mercredi, le congrès e-healthworld Monaco lance sa 5e édition avec une rencontre où vont être annoncées les avancées monégasques en matière de e-santé

Oui, on ne nous parle que de cela! La santé connectée, c’est bel et bien la révolution de la médecine et surtout des patients dans les prochaines années.

Tous connectés, oui, mais à quoi? Mardi 26 et mercredi 27 mars, au Fairmont Hotel, le congrès e-HealthWorld, sous le haut patronage du prince Albert II, lance sa cinquième édition avec une première rencontre qui réunit quelques-uns des protagonistes de la e-santé à Monaco.

Vers l’hôpital numérique

Après l'ouverture par le conseiller-ministre des Affaires sociales et de la Santé, Didier Gamerdinger et le président du congrès, le Dr Patrick Errard, les décideurs monégasques consacreront une session à l'hôpital numérique.

Interviendront Benoîte de Sevelinges, directeur du Centre Hospitalier Princesse-Grace, Guy Nervo, directeur du Centre Cardio-Thoracique, Jean-Michel Cucchi, président du Conseil de l'ordre des Médecins de Monaco et Thierry Poyet, conseiller technique Innovation, Développement économique, e-Santé du gouvernement rattaché à l'équipe de Frédéric Genta.

Concrètement, ces professionnels de la santé expliqueront comment ils prennent le virage du numérique. Partager les données hospitalières, coordonner les parcours de soins en développant et simplifiant les liens entre l’hôpital et ses partenaires, notamment la ville et le médico-social dans une logique de prise en charge décloisonnée, via le développement de la Mobile Santé, du dossier dématérialisé, voici qui donne du pain sur la planche à tous.

Pour le patient, l’objectif est de permettre de prendre des rendez-vous facilement, de gérer sa pré-admission à l’hôpital ou encore de payer en ligne.

"Tout ceci ne se conçoit que dans un cadre de sécurité maximale de confidentialité (RGPD) pour l'échange et le partage des informations", souligne Charles Nahmanovici, gynécologue-obstétricien et cofondateur du salon.

Des lits "intelligents"

À l'hôpital, chambres ultra-connectées, lits “intelligents”, commandes domotiques et reconnaissance vocale, robotique pour accueillir les patients et les informer, dossiers informatisés, portail web, télésurveillance des soins à domicile… vont révolutionner le monde des hôpitaux.

"Demain, le recours massif aux technologies médicales que sont les robots chirurgiens, les applications de santé, les outils de télémédecine, l’imagerie médicale, les ressources de l’informatique permettra aux médecins de se recentrer sur leur principale activité: l’écoute, l’accompagnement et la décision, ceci en parfaite concertation avec les patients eux-mêmes et les communautés de malades, poursuit Charles Nahmanovici. L’intelligence artificielle sera une aide incontestable mais la décision restera humaine. Ainsi se mettent en place les moyens d’une médecine à la fois plus efficace et plus humaine."

À noter que des sessions vont concerner les bonnes et mauvaises pratiques de la téléconsultation, ainsi que la télémédecine en pharmacie, technologies à même de simplifier la vie des patients.

Par ailleurs, le directeur de la Monaco Tech, Fabrice Marquet, est membre du jury qui récompense les start-up participant aux Awards de la "Nuit Connectée".
Le salon e-healthworld Monaco invite également le secrétaire général de l’Amade, Jérôme Froissart, pour évoquer l’e-santé en Afrique (lire ci-dessous).
Une opportunité pour les populations de bénéficier de consultations et de conseils où qu’elles se trouvent.


Savoir +
e-healthworld Monaco 2019 - Fairmont Hotel, les 26 et 27 mars.
Prix : une journée: 228 euros. Deux jours: 348 euros.
Pour les partenaires monégasques : 261 euros les deux jours.
Étudiants et paramédicaux: 174 euros.
Contact : e-healthworld.com


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct