“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

La première thérapie du malade, c’est l’humain

Mis à jour le 28/03/2019 à 10:23 Publié le 28/03/2019 à 10:23
Le docteur Patrick Errard, président du 5e e-healthworld Monaco.

Le docteur Patrick Errard, président du 5e e-healthworld Monaco. J.D.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La première thérapie du malade, c’est l’humain

Le docteur Patrick Errard, président de la cinquième édition de e-healthworld Monaco, croit farouchement au développement de la e-santé. Mais il en souligne également les limites

E-healthworld Monaco a été, durant deux jours, un véritable lieu d’échanges, de rencontres, de réflexions, et - osons le mot - d’intelligence humaine autour de l’intelligence artificielle (IA).

Hier matin, le docteur Patrick Errard, président de cette cinquième édition, a présenté l’IA dans ses perspectives à court et long terme, pragmatiques et philosophiques. Un point d’orgue du congrès où le past-president du syndicat du milieu pharmaceutique LEEM, également président de la Commission innovation du Medef et directeur général d’Astellas, s’est adressé aux congressistes.

Si la santé connectée fait agiter les neurones, les questions d’ordre déontologique, social, médical sont très nombreuses.

Rencontre avec le docteur Patrick Errard.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.