“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

La fréquentation des urgences du CHPG en hausse de 20% durant les Fêtes à Monaco

Mis à jour le 11/01/2018 à 16:08 Publié le 11/01/2018 à 16:06
Le CHPG a dû faire face à une hausse de 20% de la fréquentation des urgences lors des Fêtes

Le CHPG a dû faire face à une hausse de 20% de la fréquentation des urgences lors des Fêtes Photo archives Jean-François Ottonello

La fréquentation des urgences du CHPG en hausse de 20% durant les Fêtes à Monaco

Tout comme l’ensemble de la région Sud-Est, la Principauté n’a pas été épargnée par les épidémies hivernales, particulièrement virulentes et tenaces, durant les dernières Fêtes

Ces derniers jours, la région voisine de Paca était la 2e région la plus touchée de France avec 495 cas de grippe recensés pour 10000 habitants. Soit une alerte maximale.

Et contrairement au nuage de Tchernobyl, les virus ne se sont évidemment pas arrêtés à la frontière. 

Résultat : des urgences bondées entre Noël et le jour de l'an, et même après.

Grippe, gastro et affections respiratoires

"La période des fêtes a été marquée par une augmentation de la fréquentation des services des Urgences adultes et pédiatriques au CHPG par rapport à l’an passé, avec 2.150 passages entre le 25 décembre et le 8 janvier, contre 1.806 aux mêmes dates un an auparavant, soit une hausse de 19 %», relate aujourd'hui le CHPG.

La grande majorité des consultations, parfois suivies d’hospitalisation, relevait de la grippe (dont deux souches coriaces sévissent en ce moment), de gastro-entérites aiguës et "d’autres affections respiratoires".

Un afflux maîtrisé

L’établissement monégasque tient à souligner qu’il "veille en permanence à pouvoir faire face à l’afflux de patients affectés par ces épidémies".

Toutefois, la prévention reste de mise.Un lavage régulier des mains et le port d’un masque pour les porteurs de virus sont recommandés. 


La suite du direct