“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L’appel de Fight Aids

Mis à jour le 30/11/2019 à 10:14 Publié le 30/11/2019 à 10:13
Depuis quinze ans, la princesse Stéphanie a fait de la lutte contre le sida, son combat.
Monaco-matin, source d'infos de qualité

L’appel de Fight Aids

À l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, la princesse Stéphanie espère, pour l’association qu’elle préside, un élan de générosité afin de continuer ses actions

Les noms s’égrènent et les neuf courtepointes se déploient. Un ballet comme un devoir de mémoire, pour se remémorer en dessins et en couleurs, ceux que le sida a emportés.

En amont de la journée mondiale de lutte contre le sida du 1er décembre, hier, l’association Fight Aids organisait sa cérémonie d’hommage aux personnes disparues. En déployant ces courtepointes - de grandes toiles décorées par les affiliés de l’association -, qui respectent une tradition née aux États-Unis pour honorer les femmes et les hommes victimes du VIH.

Un moment de recueillement au cours duquel l’association a choisi de faire appel aux dons, nécessaires aujourd’hui pour continuer à accompagner le quotidien des affiliés en Principauté et faire vivre la Maison de vie à Carpentras, qui accueille, pour des séjours, des personnes vivant avec le VIH.

Dédiaboliser la maladie

Fight Aids a quinze ans cette année. La princesse Stéphanie, qui préside l’association, est toujours vent debout face à la discrimination.

C’est le reflet justement d’une campagne de communication qui accompagne l’appel aux dons et met en lumière les affiliés. Une première ! « Je voulais dédiaboliser la maladie », souligne Denis, « faire changer les regards », renchérit Nicole, et « que les tabous s’arrêtent », complète Agnès.

Tous témoignent face caméra pour montrer comment l’association leur a permis de ne pas renoncer à vivre. Un exemple qui montre l’efficacité d’une communauté pour agir contre la discrimination et faire entendre la prévention.

Même si le nombre de nouvelles infections recule, le sida est toujours le quotidien de 38 millions de personnes. Parmi elles, seulement 62 % bénéficient d’un accès à un traitement. Et dans cette frange, la moitié a pu être traitée pour ne plus être en capacité de transmettre le VIH.

Mais l’affaire n’est pas réglée et la prévention est toujours légion.

En ce sens, soutenue par l’AS Monaco, la princesse Stéphanie donnera le coup d’envoi dimanche soir du match ASM-PSG pour donner un large éclairage à son combat.

Autour de la princesse hier, était notamment réunis Brigitte Boccone-Pagès, Didier Gamerdinger et l’ambassadeur de l’AS Monaco, Ludovic Giuly.
C’est dans la grande salle du Musée océanographique que les neuf courtepointes préparées par les affiliés de l’association ont été déployées, hier midi, en souvenir des femmes et des hommes emportés par le VIH.
C’est dans la grande salle du Musée océanographique que les neuf courtepointes préparées par les affiliés de l’association ont été déployées, hier midi, en souvenir des femmes et des hommes emportés par le VIH. Jean-François Ottonello
Les participants réunis hier devant les courtepointes.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.