“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

J'étais positif à la Covid-19 début février. Quand dois-je me faire vacciner? Combien de temps suis-je immunisé?

Mis à jour le 23/04/2021 à 10:57 Publié le 23/04/2021 à 10:55
Il est important de rappeler que le taux n'étant pas de 100%, l'immunité n'est pas totale. Même vacciné, il y a toujours un risque de contracter le virus, même s'il devient très minime.

Il est important de rappeler que le taux n'étant pas de 100%, l'immunité n'est pas totale. Même vacciné, il y a toujours un risque de contracter le virus, même s'il devient très minime. Photo Clément Tiberghien

J'étais positif à la Covid-19 début février. Quand dois-je me faire vacciner? Combien de temps suis-je immunisé?

Il est important de rappeler que le taux n'étant pas de 100%, l'immunité n'est pas totale. Même vacciné, il y a toujours un risque de contracter le virus, même s'il devient très minime.

Il est important de rappeler que le taux n'étant pas de 100%, l'immunité n'est pas totale. Même vacciné, il y a toujours un risque de contracter le virus, même s'il devient très minime. Photo Clément Tiberghien

La question de Pierre

J'étais positif à la Covid-19 début février. Quand dois-je me faire vacciner? Combien de temps suis-je immunisé?

Bonjour Pierre,

Il n'y a pas de réponse précise et universelle à cette question. "Selon l’état des connaissances, il est démontré que les personnes ayant déjà été infectées conservent une mémoire immunitaire", rappelle sur son site l'Assurance maladie.

Cela a conduit la Haute Autorité de santé à recommander de n’injecter qu’une seule dose aux personnes ayant été infectées et qui font partie des personnes prioritaires pour la vaccination, quelle que soit l’ancienneté de l’infection. La dose unique de vaccin jouera ainsi le rôle de rappel.

L'injection est plutôt recommandée à partir de trois mois après l’infection et de préférence avec un délai proche de six mois admet la communauté scientifique. 

Cependant, les personnes présentant une immunodépression avérée (en particulier celles qui reçoivent un traitement immunosuppresseur ) doivent recevoir deux doses de vaccin, après un délai de trois mois après le début de l’infection.

Les effets de la première dose du vaccin sont présents à partir de dix ou douze jours. S'il y a déjà une réponse immunitaire, le vaccin est efficace à environ 52% suite à cette première injection.

Il est important de rappeler que le taux n'étant pas de 100%, l'immunité n'est pas totale. Même vacciné, il y a toujours un risque de contracter le virus, même s'il devient très minime.

De même, si la charge virale est fortement diminuée grâce au vaccin, aucun élément concret ne permet de dire aujourd'hui qu'une fois vacciné, on ne pourra pas contaminer d'autres personnes. "Le vaccin protège des formes graves pulmonaires mais ça ne veut pas dire qu'il protège de la forme nasale ou de la forme oropharyngée", a rappelé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Bonne journée !

Merci

Votre question sera vite traitée

Posez votre question
à la rédaction