“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

"Je suis officiellement guéri et immunisé": Soulagé, le Ministre d’État de Monaco raconte son Covid-19

Mis à jour le 04/04/2020 à 20:17 Publié le 04/04/2020 à 19:40
Serge Telle, ce samedi après-midi, lors de l’entretien avec Monaco-Matin.

Serge Telle, ce samedi après-midi, lors de l’entretien avec Monaco-Matin. Photo Monaco-Matin

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"Je suis officiellement guéri et immunisé": Soulagé, le Ministre d’État de Monaco raconte son Covid-19

Diagnostiqué positif au coronavirus le 16 mars, Serge Telle a dû attendre trois semaines avant d’être tiré d’affaire. Vendredi à 14 h 30, les médecins ont déclaré le Ministre d’État guéri et immunisé.

L’exécutif monégasque est de nouveau sur pied. Quelques jours après le prince Albert II, le chef du gouvernement a été officiellement déclaré guéri et immunisé. Serge Telle l’a appris vendredi à 14 h 30, lorsque les médecins "casqués, gantés et blousés" sont venus lui pratiquer un dernier test à la résidence du Ministre d’État, où il était confiné depuis presque trois semaines.

"Je suis officiellement guéri et immunisé, se réjouit-il. C’est un sentiment de grande satisfaction." Dans l’entretien téléphonique qu’il a accordé ce samedi à Monaco-Matin, le chef du gouvernement princier a accepté de raconter comment il avait traversé cette épreuve et les enseignements qu’il en tirait.

La fatigue

"Je me sens beaucoup mieux, assure-t-il. Je n’ai plus de symptômes depuis plusieurs jours et je retrouve enfin de l’énergie. C’était très long. Je suis encore surpris de voir à quel point ce virus peut vous fatiguer"


Serge Telle cherche toutefois à faire la part des choses entre la fatigue due à la maladie et celle causée par la charge de travail.

"J’ai dû prendre de lourdes décisions dans le cadre de cette crise sanitaire, sociale et économique. J’ai beaucoup travaillé, souvent jusqu’à 2 heures du matin. Je ne sais donc pas trop distinguer les deux sources de fatigue. Je peux toutefois vous assurer que le coronavirus est vraiment un sale virus.

La guérison

Pour être déclaré guéri, le Ministre d’État a dû subir deux tests consécutifs. Le premier, un prélèvement nasal, est revenu négatif des analyses. Le second, sérologique, consistant en une prise de sang sur le bout du doigt, a confirmé la guérison.

Aussitôt connue la bonne nouvelle, vendredi, Serge Telle s’est empressé de prendre une douche et d’enfiler un costume – "Je suis resté en jean-baskets pendant trois semaines" – pour participer physiquement à la deuxième réunion du Comité mixte de suivi du Covid-19, qui débutait à 15 h.

A l’issue, en fin de journée, il s’est autorisé, pour la première fois depuis trois semaines, une promenade à pied du Rocher jusqu’au port Hercule.

"Ça m’a fait beaucoup de bien, confie-t-il. J’ai pu me rendre compte par moi-même que les mesures de confinement étaient assez bien respectées à Monaco."

La maladie

"La discipline est importante. Je me suis astreint à me lever tous les jours, à faire de la gymnastique, même si je n’étais pas en forme. Il faut aussi trouver le temps de se reposer, de se laisser aller dans la maladie, de l’accepter. C’est ce qui permet de passer à travers, quand on a la chance de ne pas subir des formes sévères de détresse respiratoire. En fait, c’est la maladie qui vous guide."

Le travail aide aussi à ne pas voir passer le temps, singulièrement pour celui qui a la charge de diriger le gouvernement de la Principauté

Le confinement

Tous ceux qui sont confinés seuls chez eux le savent mieux que quiconque : la solitude est probablement ce qui est le plus difficile à gérer. "C’est une déchirure intérieure", illustre Serge Telle, séparé de son épouse et ses enfants depuis trois semaines. Et sans doute pour quelque temps encore, respect des règles du confinement oblige.

Le pouvoir

Traverser l’épreuve de la maladie du Covid-19 tout en continuant à diriger le gouvernement princier n’a pas été une mince affaire. Sur le plan de la fatigue, on l’a vu. Mais aussi et surtout, dans tous ces moments où Serge Telle a dû prendre de lourdes décisions.

"Quand vous devez apposer votre signature sur un document pour ordonner la fermeture des écoles, le confinement de la population et le couvre-feu, je vous assure que vous le faites avec beaucoup de sévérité. Ces décisions sont graves. Même si elles sont légitimes et partagées avec le Prince, je peux vous assurer que cela nécessite une très grande réflexion intérieure."

Les leçons

Serge Telle ne sortira pas indemne de cette expérience.

"Je n’oublierai pas ces trois semaines passées à l’isolement, durant lesquelles j’ai eu la lourde charge de diriger le gouvernement d’un petit pays confronté à une crise sanitaire, sociale et économique sans précédent dans l’époque moderne."

Et ce n’est pas fini. Car le plus dur de la crise est probablement encore devant nous.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.