Rubriques




Se connecter à

J'ai sacrifié ma santé pour un combat invisible

Paraplégique, le Mentonnais Joe Kals s'était envolé pour les États-Unis en 2017 afin de réaliser des exploits sportifs et de sensibiliser au handicap. Faute de soutien financier, l'aventure prend fin...

Publié le 19/11/2018 à 05:03, mis à jour le 19/11/2018 à 05:03
En 2017, le Mentonnais Joe Kals s'était installé en Floride afin de réaliser des exploits sportifs et de sensibiliser la population aux conséquences de la paraplégie.
En 2017, le Mentonnais Joe Kals s'était installé en Floride afin de réaliser des exploits sportifs et de sensibiliser la population aux conséquences de la paraplégie.

J'ai cette douloureuse sensation d'avoir gâché plusieurs années de ma vie. D'avoir mené un combat acharné pour rien…», confie avec amertume le Mentonnais Joe Kals. Une désagréable sensation de vertige au creux de son estomac. Un vertige alors même qu'il a gravi - avec courage et détermination - les plus hauts sommets des buildings américains...

Au début du mois, le challenger a annoncé sur son compte Facebook vouloir mettre fin à ses exploits sportifs. Un élan de solidarité s'en est suivi sur la toile avec plusieurs centaines de messages de soutien (lire en encadré).

Dix ans d'exploits sportifs

 

Il faut dire que depuis presque dix ans, le Mentonnais fait rêver les habitants de la cité. Paraplégique après un accident de moto - qui lui a sectionné sa moelle épinière - le sportif a toujours repoussé les limites de l'impossible. Cloué sur son fauteuil roulant, Joe Kals a décidé qu'il marcherait.

La détermination comme combustible à son tempérament de feu... Afin de sensibiliser la population et les chercheurs aux conséquences d'une section de ma moelle épinière, le challenger a accompli de véritables prouesses sportives (lire par ailleurs). Grâce à sa marche pendulaire qui lui permet d'avancer - en lévitation avec des béquilles et à la seule force des bras - Joe Kals devient « l'homme debout ».

Le Mentonnais aura arpenté le Havre jusqu'à Menton, puis monté les marches de la Tour Eiffel avant d'atteindre les sommets des buildings des États-Unis. Des exploits et une fulgurante ascension dans le cœur des Mentonnais.

Mais l'intrépide Joe Kals connaît un moment de désillusion. Depuis les États-Unis où il est installé depuis un an et demi, il explique sa brutale remise en question. Néanmoins, ce combat pour « l'humain de demain» est une aube qui n'en finit pas... Car Joe Kals garde une lueur d'espoir.

 

Pourquoi avez-vous décidé de mettre un coup d'arrêt à vos défis sportifs ?

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.