“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ils sont jeunes, fidèles, et ont le coeur sur la main

Mis à jour le 03/12/2016 à 05:15 Publié le 03/12/2016 à 05:15

Ils sont jeunes, fidèles, et ont le coeur sur la main

Ils sont fidèles dans leur engagement et jeunes.

Ils sont fidèles dans leur engagement et jeunes. Ces artistes, parmi de nombreux autres, ont offert une œuvre au profit de la lutte contre le sida. Ils expliquent ici pourquoi.

Géraldine Morin : « J'y tiens particulièrement car je trouve que c'est très gratifiant pour un artiste de pouvoir contribuer à l'amélioration du quotidien des malades en offrant une œuvre. Ce n'est pas grand-chose mais chaque petit geste est une main tendue vers les personnes qui en ont besoin… vers l'espoir. »

Son œuvre : Funny Rock, technique mixte sur toile (vendue 4 800 e) : « J'étais très fière il y a deux ans que mon "Ballon" batte le record des ventes et rapporte 30 000 euros à l'association ! Ayant offert deux années de suite une sculpture, j'ai choisi cette fois de donner un tableau. D'une part, je me rends compte que Mickey est très apprécié par les petits mais aussi par les grands ! Il séduit un grand nombre de personnes (dont je fais partie)… D'autre part, j'avais envie d'offrir une œuvre colorée, joyeuse, qui contraste avec la maladie et la tristesse… Si seulement toutes ces taches de peinture pouvaient rallumer une petite étoile dans les yeux des malades ! »

Anthony Alberti, alias

Mr OneTeas : « Je suis investi dans la lutte contre le sida depuis toujours. En 2011, je me suis lancé corps et âme dans une aventure artistique et, en 2012, j'ai organisé une vente caritative indépendante en relation avec la disparition du Minitel, mobilisant plus de 30 artistes de tous horizons, au profit de Fight Aids. Je suis heureux, en 2016, de toujours participer à cette lutte grâce à Fight Aids Monaco qui, avec toute son équipe, se mobilise pour la cause de manière remarquable. Ceci, aussi bien pour l'organisation des manifestations, que dans l'accompagnement des affiliés au quotidien. »

Son œuvre : Don't Rain on my Dream, aérosols sur toile, pièce unique (vendue 5 000 e) : « Mon œuvre est mise aux enchères à un prix très attractif. J'espère que celle-ci leur portera chance afin de récolter le plus de fonds pour apporter une petite pierre à l'édifice d'un monde meilleur : celui d'un monde sans sida. »

Grégory Berben : « Je suis ravi de participer pour la troisième année consécutive à cette belle soirée caritative… C'est une cause importante défendue par une association dynamique composée de gens dévoués et engagés. J'ai également fondé l'association Sourire & Partage avec des amis sportifs et je suis bien placé pour savoir qu'il est important de savoir fédérer comme ils le font, avec une approche amicale que j'apprécie beaucoup. »

Son œuvre : Fight, technique mixte sur toile, pièce unique : « Elle a été spécialement réalisée pour cette soirée. Sur la partie centrale, réalisée à base de collage de vieilles affiches, vous retrouverez des mots forts et liés selon moi au combat que mènent les malades, à leur quotidien : "Life", "Face à Face", "La Vie", "Drea", "Fight", "Fear", "Toi", "Can". Et en bas à droite, le mot "La Fin" que j'ai voulu mettre symboliquement à l'envers… »

Jennifer Miller : « Cette année, j'offre le singe pixelisé qui se "voile la face" (se cache les yeux), comme pour refuser de voir les maux de notre société. Mais il faut faire face à certains tabous afin d'aider les autres et de progresser. Ce n'est qu'ensemble que l'on pourra changer les choses. »

Son œuvre : Pixel, impression sur plexiglas, reproduction d'œuvre originale : collage de papiers journaux et magazines (vendue 3 500 e)


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct