“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Faire son bilan de santé en une journée et en VIP pour 2.000 € à Monaco

Mis à jour le 12/04/2016 à 05:09 Publié le 12/04/2016 à 05:09
Dans le cadre d’une suite semblable à celle d’un hôtel, le Dr Gilles Chironi reçoit des patients soucieux de faire un point sur leur santé.

Dans le cadre d’une suite semblable à celle d’un hôtel, le Dr Gilles Chironi reçoit des patients soucieux de faire un point sur leur santé. Photo Michael Alesi

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Faire son bilan de santé en une journée et en VIP pour 2.000 € à Monaco

Le Check-up Unit qui vient d'ouvrir au Centre hospitalier Princesse-Grace propose un bilan complet en quelques heures. Un service facturé au patient autour de 2.000 euros

Trois suites de 70 m2 chacune qui n'ont rien à envier à un palace contemporain. Mobilier soigné, literie moelleuse, équipements high-tech, terrasse vue mer et minibar avec champagne. Sauf que dans les placards se cachent du matériel et des équipements médicaux. Bienvenue dans le Monaco Princesse Grace Check-up Unit. Un centre dédié aux bilans de santé qui a ouvert ses portes le 29 février dernier au CHPG. Ce quartier VIP, qui occupe les deux derniers étages du bloc C des Tamaris, est né d'une idée du Conseil supérieur pour l'attractivité. Et les équipes du CHPG se sont chargées de la mettre en action.

Le concept ? Proposer un bilan de santé général préventif incluant examens sanguins et radiographiques, avec analyse des résultats. Tout cela au cours d'une journée unique d'hospitalisation dans une des trois suites cosy du service.

Synthèse médicale

« Avant son rendez-vous, j'établis un premier contact avec le patient, qui reçoit un questionnaire, pour préparer ensemble un bilan sur mesure. Notre philosophie est d'offrir à nos patients une vraie synthèse médicale qui est multidisciplinaire. C'est ce qui nous démarque des autres offres qui existent. Nous proposons une médecine préventive et prédictive, pour sensibiliser et conseiller le public qui fera appel à nos services », détaille le Dr Gilles Chironi qui dirige ce nouveau service.

Un retour aux sources pour ce cardiologue monégasque, revenu au pays après une carrière dans les hôpitaux parisiens, pour développer cette nouvelle offre de santé en Principauté. « Une offre qui n'est pas réservée à une élite, mais à toute personne souhaitant faire un point sur sa santé », précise-t-il.

Il faut compter entre 2 000 et 2 800 euros pour réaliser un bilan, selon les différentes offres choisies. Une somme qui n'est pas remboursée par les caisses sociales, mais parfois prise en charge par des assurances privées.

Le profil type ? « Parmi les premiers patients, nous avons davantage d'hommes que de femmes. La moyenne d'âge se situe entre 50 et 60 ans. Et les craintes principales sont la recherche de maladies cardio-vasculaires et de cancers », continue le Dr Chironi qui a développé une série de bilans thématiques (cardiovasculaire, digestif, gynécologique…) en s'appuyant sur les plateaux techniques du CHPG.

Ce service a été imaginé pour des professionnels actifs qui ont peu de temps, pour des patients soucieux d'optimiser leur santé. Et aussi pour une clientèle étrangère habituée à voyager pour réaliser des check-up à l'étranger. Notamment en Allemagne, en Israël ou en Corée du Sud où le marché médical est très développé. Chaque suite compte d'ailleurs une deuxième chambre pour les commodités d'un patient parfois accompagné d'un garde du corps ou d'une assistante.

À terme, le futur CHPG devrait compter une unité de check-up composée de huit suites.

Comme un hôtel médicalisé

Le client qui réserve un bilan de santé est convoqué à 8h30 pour cette journée de soins qui s’étend jusqu’à 16 heures. Dans l’intervalle, les rendez-vous s’enchaînent avec les médecins du CHPG au sein de l’unité de check-up.

Le patient est ensuite accompagné dans les différents services de l’hôpital pour des examens qui nécessitent du matériel adapté. Il peut profiter des services de sa suite, travailler, se détendre ou déguster un repas gastronomique.

«Le patient ne doit pas avoir l’impression d’être à l’hôpital mais plutôt dans un hôtel doté d’un entourage médical sécurisant. Notre structure comporte trois suites permettant d’accueillir trois patients par jour», souligne le Dr Gilles Chironi, le responsable du service.

Pour ce faire, la petite dizaine de personnes qui gèrent le Check-up Unit compte dans ses rangs une gouvernante et une cuisinière, précédemment employées dans des établissements hôteliers de luxe.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.