Rubriques




Se connecter à

Face à la situation sanitaire qui se dégrade, Monaco prend de nouvelles mesures restrictives

Avec un taux d’incidence à plus de 1300, une situation qui se tend au Centre Hospitalier Princesse-Grace et six nouveaux décès liés à la Covid-19 depuis le mois de décembre, la Principauté de Monaco a décidé notamment d’étendre le pass sanitaire à certains salariés de professions indispensables à la continuité de l’État et au service à la population. Objectifs : protéger la population et inciter encore à la vaccination.

La rédaction Publié le 07/01/2022 à 19:10, mis à jour le 07/01/2022 à 20:15
Dans les restaurants, il faudra désormais être 8 à table. Pas plus. Et l’espace entre chaque table passe de 1mètre à 1m50. (Photo Cyril Dodergny)

À compter de demain, et jusqu’à fin février, de nouvelles mesures entrent en vigueur en Principauté face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader. Voici en 4 points les principales dispositions.

Sur le pass sanitaire

- Le pass sanitaire est étendu à compter de demain à de nouvelles professions dans des secteurs déterminants pour le fonctionnement de l’état, notamment l’administration, la justice, la sécurité, la banque, les transports, la propreté…

Fin décembre, une première extension du pass sanitaire, effective à compter du 10 janvier, avait été décidée pour des secteurs d’activité où les contacts avec la clientèle étaient rapprochés et prolongés comme le secteur du bâtiment et de la beauté (esthétique, coiffeur), du tatouage et du sport.

Sont désormais aussi concernés les milliers de salariés des secteurs dits indispensables à la bonne continuité du service de l’État à la population. Parmi eux, par exemple, les agents de la Sureté publique, les chauffeurs de bus, les agents de la SMA, les banquiers, les juges et magistrats… Mais pas les enseignants à ce stade. Les entités concernées par cette extension listeront dans les prochains jours l’ensemble de leurs salariés assujettis à cette extension.

 

Pour rappel, il s’agit là de l’extension du pass sanitaire, c’est-à-dire un schéma vaccinal complet ou un test PCR ou antigénique négatif. à Monaco ceux-ci restent valables 72 heures.

Dans la restauration

- Dans la restauration dès ce samedi, afin de limiter les risques de contamination très élevés avec le variant Omicron dont la présence sur le sol de la Principauté est en constante progression, le nombre maximum de convives à table passe de 12 à 8 personnes. L’espacement entre les tables est augmenté et passe de 1mètre à 1mètre 50.

Les jauges du public

- Pour tous les rassemblements publics, culturels et sportifs, la jauge est ramenée à 2000 personnes par manifestation. La possibilité de dérogations est possible au cas par cas.

Les périodes d'isolement sont réduites

- Enfin, parallèlement les périodes d’isolement sont revues à la baisse avec une surveillance à effectuer sous forme de tests. Une nouvelle disposition pour éviter une paralysie de l’État avec le nombre de cas qui explosent et qui se justifie par le fait que, même s’il est très présent et contaminant, le variant Omicron reste moins agressif.

On distingue 3 possibilités.

 

Pour les cas positifs: l’isolement passe ainsi de 10 à 7 jours à condition que la personne ne soit plus symptomatique et avec des gestes barrières renforcés pendant 4 jours au sortir de l’isolement.

Pour les cas contacts vaccinés ou non vaccinés à risque faible: pas d’isolement, test PCR ou antigénique à J + 2 du contact, autotests recommandés à J + 4 et J + 6 et gestes barrières renforcés pendant 7 jours après le contact.

Pour les cas contacts vaccinés ou non vaccinés à risque élevé (au sein même foyer): isolement de 7 jours (au lieu de 10) et test PCR ou antigénique à J + 7, gestes barrières renforcés pendant 7 jours.

 

 

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.