“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Études médicales : une embellie tant espérée Conseil de l'ordre 06 : À terme, une autorégulation des installations

Mis à jour le 27/12/2016 à 05:07 Publié le 27/12/2016 à 05:07
30 étudiants supplémentaires seront admis au concours d'entrée en deuxième année de médecine à la faculté de Nice.

30 étudiants supplémentaires seront admis au concours d'entrée en deuxième année de médecine à la faculté de Nice. François Vignola

Études médicales : une embellie tant espérée Conseil de l'ordre 06 : À terme, une autorégulation des installations

Après des années de vache maigre, la Faculté de Nice se voit enfin octroyer 30 places supplémentaires en médecine. Une réponse aux besoins de santé du territoire

Plus 30 places. Inespéré. Inédit. » Le Pr Patrick Baqué, doyen de la Faculté de Médecine de Nice, pourtant mobilisé depuis des années pour obtenir cette augmentation du numerus clausus, a encore du mal à y croire. La faculté niçoise, parent pauvre du numerus clausus avec quelques 127 places dans la filière médecine pour près de 1 350 inscrits - soit le taux de réussite le plus serré de France - a obtenu du ministère la plus haute forte hausse de ce précieux sésame pour tous ceux qui rêvent d'une carrière médicale. De quoi se réjouir, même si l'annonce reste officieuse. L'arrêté devrait être publié prochainement au Journal Officiel.

« Le numerus clausus est décidé de façon arbitraire. La démographie médicale étant très élevée sur la Côte d'Azur, on considérait que les besoins en santé étaient largement satisfaits. En réalité, quand on regarde la situation...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct