“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Et si la pandémie était partie des Jeux mondiaux militaires à Wuhan? La délégation de Monaco n'y croit pas

Mis à jour le 21/05/2020 à 20:07 Publié le 21/05/2020 à 20:07
Monaco a participé à ses premiers Jeux mondiaux militaires, du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan, berceau de la pandémie. De gauche à droite : le coureur de fond Quentin Chiai ; le chef de délégation, l’adjudant Denis Raymond ; et le sprinteur Tristan Baldini.

Monaco a participé à ses premiers Jeux mondiaux militaires, du 18 au 27 octobre 2019, à Wuhan, berceau de la pandémie. De gauche à droite : le coureur de fond Quentin Chiai ; le chef de délégation, l’adjudant Denis Raymond ; et le sprinteur Tristan Baldini. Photo Dr

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Et si la pandémie était partie des Jeux mondiaux militaires à Wuhan? La délégation de Monaco n'y croit pas

Une délégation monégasque a participé pour la première fois aux Jeux mondiaux militaires, en octobre 2019 à Wuhan. Alors qu'une théorie veut que l'épidémie se soit propagée à ce moment-là, le chef de délégation monégasque assure n'avoir rien perçu de tel sur place.

Aujourd’hui, les chercheurs s’accordent à dire que le virus circulait bien avant sa reconnaissance officielle par la Chine, le 31 décembre 2019.

Chacun avait admis la théorie d’une chaîne de transmissions. De la chauve-souris au pangolin, jusqu’à l’homme sur un marché de Wuhan.

Mais la quête du "patient zéro" a viré au conflit diplomatique sino-américain le 12 mars.

En cause: la 7e édition des Jeux mondiaux militaires à Wuhan, du 18 au 27 octobre, rassemblant plus de 10.000 athlètes dont une délégation de trois carabiniers.

La théorie du complot

Accusée d’avoir "caché" le virus, la Chine a répliqué par son porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian: "Ce pourrait être l’armée américaine qui a apporté l’épidémie à Wuhan. Soyez transparents. Les États-Unis nous doivent une explication".

Scénario jouissif pour les complotistes en herbe et contre-feu parfait pour la Chine. Absurde, selon l’administration Trump, qui refusera de faire tester ses athlètes.

"Il y a beaucoup d'athlètes qui ont été très malades"

Sauf que des athlètes internationaux ont ensuite semé le doute en évoquant des maladies inexpliquées déclarées durant, et après ces Jeux.

D’après Le Monde, des articles de presse chinois évoquaient l’hospitalisation de cinq athlètes étrangers pendant les Jeux, officiellement pour "des crises de paludisme".

En France, la polémique a enflé après les déclarations de la pentathlète Elodie Clouvel, fin mars, sur la chaîne Télévision Loire 7. Contenu effacé depuis.

"Je pense qu’avec Valentin [Belaud, son compagnon également pentathlète, ndlr] on a déjà eu le Covid-19 (...). Il y a beaucoup d’athlètes qui ont été très malades (...). On a eu un contact avec le médecin militaire récemment qui nous a dit: “Je pense que vous l’avez eu parce qu’il y a beaucoup de gens qui ont été malades dans cette délégation”."

"Je n’ai rien entendu de cet ordre"

Chef de la délégation monégasque à Wuhan, l’adjudant Denis Raymond s’étonne.

"On était quotidiennement avec les Français. J’étais sans arrêt avec leur chef de délégation et nos athlètes logeaient au même endroit, sauf les pentathlètes et les archers. J’ai couvert une bonne dizaine d’épreuves avec la délégation française et je n’ai rien entendu de cet ordre."

Par ailleurs, le sprinteur des carabiniers Tristan Baldini, malade durant le confinement, a subi des tests PCR et sérologiques négatifs.

"Quand on a appris plus tard que le virus venait de là-bas, on n’a pas été stressés mais ils nous ont un peu chambrés quand même à la caserne", plaisante l’adjudant Raymond, qui assure n’avoir ramené que de bons résultats sportifs de Chine.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.