“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Épidémie de démissions au service de pédiatrie du Centre hospitalier Princesse-Grace

Mis à jour le 02/12/2019 à 08:22 Publié le 02/12/2019 à 08:45
Au premier étage de la Tour Maternité, le service de pédiatrie n’a plus que la moitié de son effectif de médecins.

Au premier étage de la Tour Maternité, le service de pédiatrie n’a plus que la moitié de son effectif de médecins. Photo Jean-François Ottonello

Épidémie de démissions au service de pédiatrie du Centre hospitalier Princesse-Grace

La démission de la chef de service a fait brutalement monter la fièvre. Et c'est sans compter les arrêts maladie et les arrêts maternité... Mais quel mal a pu atteindre à ce point le service de pédiatrie du CHPG?

Ces derniers mois, plusieurs médecins ont démissionné, d’autres sont actuellement en arrêt maternité ou en maladie. Dimanche dernier, le docteur Michèle Berlioz, chef de service, quittait son poste. Le docteur Meryl Horwitz a fait le même choix jeudi : démission ! Elle ne veut "pas faire de commentaires". Quant au docteur Berlioz, elle reste injoignable.

Le service de pédiatrie est donc littéralement vidé d’une partie de ses forces vives ; au point que les consultations non urgentes ont été annulées. Au moins quatre démissions ces derniers mois, deux arrêts maternité et deux arrêts maladie! En cette période de l’année, alors que vont nécessairement démarrer les classiques maladies de l’hiver, il faut évidemment faire vite pour recruter.

Dans les couloirs de l’hôpital, certains médecins parlent d’"un très gros malaise au sein du service".

Le Dr Haas successeur?

Les démissions à la chaîne - bien que les conditions, notamment en termes de salaires, sont nettement supérieures à la France - expriment-elles ce "malaise"? Voici la réponse qu’écrit la directrice de l’hôpital: "Les démissions font partie de la vie d’un établissement ; le temps où l’on entrait dans un hôpital afin d’y réaliser l’intégralité de sa carrière est révolu. Cette diversité d’expérience ainsi acquise constitue une richesse supplémentaire pour les établissements, mais elle induit aussi le départ de professionnels dont l’on aurait souhaité pouvoir continuer à bénéficier des compétences. Il s’agit donc de réfléchir collectivement à de nouvelles réponses à apporter à la demande croissante des parents, alors que les pédiatres sont de moins en moins nombreux. La mission prioritaire du candidat qui sera retenu pour la chefferie du service de pédiatrie sera de coordonner les réflexions déjà engagées, et de définir une stratégie permettant de répondre à cet objectif."

C’est ainsi que, dès lundi, quelques médecins ont été surpris de croiser, dans les couloirs du CHPG, le docteur Hervé Haas, chef de service des urgences pédiatriques des hôpitaux pédiatriques de Nice CHU-Lenval.

Pourrait-il être le successeur déjà choisi du docteur Michèle Berlioz? Selon nos sources, c’est plus que probable, même si la directrice du CHPG, Benoîte de Sévelinges, pour l’heure, s’en défend (lire plus bas). Car le recrutement d’un chef de service doit forcément passer par la procédure : publication de l’annonce sur des sites professionnels, publication du concours au Journal de Monaco et réunion du jury de concours. La forme doit donc être respectée. Et d’ailleurs, "la publication de l’annonce est lancée", écrit Benoîte de Sévelinges.

En attendant des jours meilleurs, mieux vaut bien couvrir les enfants en ce début décembre!

Les réponses de la directrice du CHPG

Démission du Dr Michèle Berlioz: "Le Dr Berlioz a pris la décision de démissionner de ses fonctions au CHPG; il s’agit d’un choix personnel. Les patients qui souhaitent poursuivre la prise en charge de leur enfant avec le Dr Berlioz pourront être mis en contact avec elle par nos soins."

Le successeur: "Le Dr Haas a été rencontré au titre des partenaires de notre institution, notamment dans le cadre de la signature d’une convention entre la Fondation Lenval et le CHPG, convention qui était d’ailleurs présentée au conseil d’administration du CHPG ce jeudi; en effet cet établissement est spécialisé dans les activités pédiatriques, et nos coopérations sont nombreuses."

Les moyens du service de pédiatrie: "Le Dr André Rousset, chef de service adjoint, présent dans l’établissement depuis 14 ans, assure l’intérim de la chefferie de service; la communauté médicale de l’établissement fait preuve de solidarité en apportant son appui aux pédiatres. Ainsi, hormis la déprogrammation de consultations non urgentes, la solidarité et l’implication des médecins de l’établissement et de leurs confrères permet de répondre aux besoins des familles."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.