Rubriques




Se connecter à

Disponibles en pharmacie, les autotests suscitent peu d'engouement à Monaco pour l'instant

Le gouvernement princier l’avait annoncé, les autotests sont désormais en vente dans les officines de la Principauté. Avec un prix encadré par décision ministérielle.

Marie Cardona Publié le 30/04/2021 à 08:00, mis à jour le 30/04/2021 à 09:02
Les autotests sont vendus à 6 euros l’unité jusqu’au 15 mai. Avant une baisse des prix. Cyril Dodergny

"Autotests Covid. L’unité 6 euros. » Devant les caisses des pharmacies monégasques, la disponibilité des autotests s’affiche en grand sur les plexiglas.

« Un autotest rassure la personne qui le fait. C’est un dispositif qui s’inscrit parfaitement dans la démarche globale de dépistage de la population dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 », avait expliqué, mi-avril, Didier Gamerdinger, conseiller de gouvernement - ministre des Affaires Sociales et de la Santé, lors de l’annonce de l’arrivée prochaine des autotests en Principauté.

Communication
et pédagogie

 

Les officines ont donc reçu leurs stocks il y a une dizaine de jours. « On en vend mais moins que ce qu’on aurait pu penser, estime Clément Ferry, pharmacien titulaire de la pharmacie Ferry, rue Grimaldi. Les gens n’ont pas vraiment l’air d’être au courant. »

Place donc à la communication et à la pédagogie, pour informer le plus grand nombre. Du côté de la pharmacie Marsan, sur la place d’Armes, les professionnels ont mis un kit de côté pour expliquer à leurs clients comment réaliser le test efficacement.

« C’est plutôt facile à utiliser. Il faut enfoncer l’écouvillon dans le nez sur deux à trois centimètres et réaliser un mouvement de rotation à l’intérieur de la narine », décrit Samantha Grunaud, pharmacienne, pictogrammes de la notice à l’appui.

Et après ? Il suffit d’essorer l’écouvillon dans le tube à essai ou le contenant équivalent prévu à cet effet et dans lequel vous aurez versé le produit réactif (selon les kits, il faut verser le réactif avant ou après avoir inséré l’écouvillon). Puis de patienter une quinzaine de minutes.

 

"Comme un test
de grossesse"

Pour lire le résultat c’est très simple. « C’est comme un test de grossesse. Si une barre apparaît c’est que le test est négatif. S’il y en a deux, c’est que c’est positif. »

Plusieurs modèles d’autotests sont en vente dans les officines de la Principauté. Ils fonctionnent selon le même principe mais il est recommandé de bien se rapporter à la notice d’utilisation.

Et Clément Ferry de rappeler : « C’est beaucoup moins douloureux qu’un test PCR. Toutefois, c’est un test qui donne une indication. Il n’est pas fiable à 100 %. » Il est donc recommandé de continuer à respecter les gestes barrières, même si le résultat est négatif.

Dans le cas où l’autotest serait positif, il est indispensable de se soumettre à un test PCR pour confirmer ou infirmer le résultat.

 

Pour l’heure, les autotests sont vendus à 6 euros l’unité jusqu’au 15 mai. « Puis le prix baissera à 5,20 euros au-delà de cette date. »

Clément Ferry, pharmacien, rappelle que les autotests « ne sont pas fiables à 100 % ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.